X

Recherches fréquentes

TOUR DU MONDE

10 ans sur les routes du monde

01 août 2020

Céline pousse son vélo dans le désert de Syrie, 2010

Ce matin, je médite face aux terres sauvages qui se déploient à l’infini. Nayla et Fibie dorment dans la tente. Cela fait déjà 10 ans que nous sommes à vélo sur les routes du monde. 75 000 km, 4 continents, la naissance de nos deux filles et 6 ans d’allaitement. Jamais je n’aurais pu l’imager, ce fameux jour où nous avons pris la route...

Sur la route de la Soie en Iran, 2011

Lorsqu’en partant de la Suisse, je m’inquiétais des déserts à venir, des chaînes de montagnes à traverser, des régions inconnues que nous allions parcourir, et si j’avais su?

Si j’avais su l’accueil que nous avons reçu, la somptuosité des panoramas que nous avons touchés, la grandeur des vastes espaces que nous avons traversés et les mystères que nous avons rencontrés. Comment aurais-je pu imaginer tous ses moments de pures extases, d’union parfaite avec le paysage, de profonde humilité face à la sagesse d’un personnage ou de la puissance de nos intuitions.

Nayla regarde l’horizon de la Nouvelle-Zélande, 2015

Pourtant, le chemin n’a pas été un long fleuve tranquille, il a été bouleversant, austère, déroutant. Il a été des blessures à guérir, des dangers à surmonter, des émotions à apaiser. Il nous a parfois poussés dans nos retranchements, il nous a mis face à nos plus grandes peurs. Il nous a fait vivre le deuil et tenir notre enfant mort dans nos bras, né à 5 mois de grossesse.

Fibie joue dans un temple bouddhiste en Corée du Sud, 2018

Ces difficultés pourtant ont révélé leurs enseignements. Ils n’étaient pas simplement des coups à encaisser, une résilience à vivre. Ils sont bien plus. Ils sont une porte ouverte vers une extension de conscience. Ils sont un chemin vers une plus grande et vaste paix intérieure. Ils sont une voie pour pacifier chacune de nos douleurs, chaque partie de nous qui le demande si nous acceptons d’entendre le message qui nous est offert.

Moment intense au bord du Lac Kanayama, Japon 2016

Encore aujourd’hui, nous nous émerveillons de chaque synchronicité qui nous emmène sur le chemin de notre vie. Ces signes nécessaires ressemblent parfois à des coïncidences, mais ses synchronicités nous transforment et nous guident comme si elles étaient tissées par des fils invisibles. Elles sont ces événements orchestrés par l’Univers pour nous guider au cœur de nous-mêmes.

Ouverts à tous ces messages, nous suivons le chemin qui s’ouvre à nous. Et par moment, nous avons la sensation que nous ne sommes plus les uniques maîtres à bord, mais qu’une puissante alchimie nous guide, comme si certains lieux nous appelaient, comme si les événements venaient répondre à nos pensées les plus profondes. Nous donnons la direction puis nous nous laissons porter, ouverts à tous ces messages.

Céline

 

Retour au blog