X

Recherches fréquentes

Alaska

Épilobes en épi

01 février 2020

 Epilobes en épi

Depuis quelques semaines déjà, Nayla a décidé de ramasser des fleurs d’épilobes en épi. Elle souhaite toujours vivre dans des régions reculées et sauvages pour aider les animaux, ainsi elle a choisi de faire des baumes thérapeutiques à base de plantes. Elles cueillent ses fleurs violettes étincelantes qui apportent tant de couleur aux forêts boréales et à la luminosité argentée de l’Alaska. Puis elle les fait sécher derrière la charrette et au bord de la tente. Nous allons les transporter jusqu’à ce que nous puissions trouver les autres ingrédients pour composer ces baumes, de la cire d’abeille et des huiles végétales. Elle est surexcitée à l’idée de ce projet et ramasse consciencieusement chaque plante.

 Nayla fait sécher ses récoltes lors d'une pause

Aujourd’hui, nous apercevons de nombreux épilobes en épi. Ce sont les premières plantes qui poussent après un feu de forêt. Ici le sol est noirci et l’absence d’arbres sont les témoins d’un feu qui a transformé la région.

Les premières plantes qui poussent après un feu de forêt

Ce soir, nous découvrons un petit lac. C’est un lieu parfait, semblable à ceux que nous pourrions imaginer, d’une sérénité remarquable. Il est entouré de montagnes ondulantes et recouvertes de forêts. Les aigles survolent les sommets. Il possède une magie qui incite à simplement être. Nous nous délectons de chaque instant, à célébrer le moment présent. Découvrir la faune et flore qui nous entourent, nous baigner dans l’eau rafraîchissante, faire des dessins dans la boue, construire de petites maisons pour les petits rongeurs.

Nous découvrons un petit lac pour y passer la nuit

Le matin nous nous réveillons en sursaut avec quelques bruits sourds, à côté de la tente. Ce sont des lièvres qui courent dans les bois. Puis nous inspirons l’air frais et sommes émerveillés du tableau qui se présente à nous. La nature est si vivante que le paysage porte une luminosité magique. Nous sommes en paix.

Céline, Xavier, Nayla et Fibie

Retour au blog