X

Recherches fréquentes

Canada

Et si nous faisions la paix?

01 avril 2020

Et si nous faisions le choix conscient de la paix?

Perdus dans les vastes espaces blancs du Yukon, les nouvelles arrivent de toute part, des habitants de tant de pays que nous avons traversés. Ici aussi, les mesures se mettent en place, le virus semble avoir touché tous les recoins de la planète. Encore cette panique, cette peur qui prend au ventre. Il semble qu’elle est viscérale, et alimentée par chaque message, chaque information délivrée, comme si tout se mettait en place pour nous emporter dans ce gigantesque fleuve tumultueux de l’affolement.

Nous sommes dans un monde où l’humain prétend tout contrôler. Nous avions même rencontré un homme qui avait calculé jusqu’à son 100e anniversaire chacune de ses dépenses comme s’il pouvait mettre sur papier toute sa comptabilité jusqu’à sa mort. Contrôler toujours, le contrôle est basé sur la peur, sur la lutte. Dans cette lutte, nous décidons du droit de vie ou de mort sur chaque être vivant, sur chaque espèce. Nous voulons dominer la nature, et ne supportons aucun prédateur, comme les ours par exemple. Nous les tolérons jusqu’au dérapage puis agissons. Ainsi nous faisons la guerre à chacune des espèces présentes. Nous voulons même éradiquer les maladies, les virus. Et si nous choisissions de vivre en harmonie avec chacune des espèces présentes? Et si nous faisions le choix conscient de la paix?

Et si nous arrivions à sortir du fleuve de l’affolement, à faire un pas en arrière pour nous asseoir au bord de la berge. Bien sûr, cela ne changerait en rien la situation, mais cela nous permettrait d’abord de respirer. De prendre une grande respiration pour sentir à quel point nous sommes vivants. Ainsi assis, nous pourrions voir à quel point ce fleuve fait ressurgir en nous de vieilles mémoires, peut-être celle du manque, celle des épidémies. Les regarder en face, les libérer et embrasser la situation nous permettant ainsi de nous aligner à notre sagesse intérieure et accepter ce qui est. Cela nous permet non plus de vivre dans les peurs du passé ou les doutes du futur mais dans le cadeau du moment présent. D’être présent à ce qui est maintenant dans l’instant.

Céline

 

Retour au blog