X

Recherches fréquentes

Alaska

Feux de forêt

08 février 2020

La fumée dense couvre tout le paysage

Ce matin nous partons avec nos vélos ultra-chargés de dix jours de nourritures pour les 623 km de traversée jusqu’à Whitehorse. De la nourriture déborde de tous les côtés, alors que nous traversons une région largement peuplée par les grizzlys... Pourtant ce qui nous inquiète le plus pour le moment est la fumée. Des feux de forêt se sont déclarés à Northway dans un village natif à côté duquel la seule route passe. La situation est critique et ce soir une séance d’informations est prévue en cas d’évacuation du lieu. Si le village est évacué alors il y a de grandes chances que la route soit fermée à la circulation. Nous roulons toute la journée dans la fumée qui s’intensifie lentement. Arrivés à Northway en fin de journée, nous n’avons pas d'autre choix que de camper à côté de la station essence, ce qui nous permet aussi d’être en sécurité ou du moins de pouvoir être avertis en cas d’évacuation.

 Nous roulons sans apercevoir ce qui nous entoure

Nous repartons le lendemain dans une fumée toujours aussi dense. Sur près de 100 kilomètres, nous longeons la réserve naturelle de Tetlin, ce refuge pour la faune qui s’étend sur plus de 2833 km2. Il est composé de toundras, de zones humides et marécageuses, de taïgas, de montagnes et de rivières glaciaires qui prennent leur source dans l’Alaska Range. Il est un couloir de passage pour de nombreux oiseaux migrateurs et de nombreuses espèces se reproduisent ici. Il est estimé que 117 espèces d’oiseaux migrateurs viennent nicher dans cette réserve chaque année.

Nous traversons un gigantesque voile de fumée sur plus de 400km

Nous traversons une région somptueuse et pourtant un voile de fumée recouvre tout le paysage. Nous apprenons que jusqu’à Haine Junction, sur environ 400 kilomètres nous longeons 4 réserves naturelles et parc nationaux qui composent la plus grande unité de protection de la nature: la réserve naturelle de Tetlin et le parc national de Wrangell-St Elias en Alaska et le parc national de Kluane et le parc provincial Tashenshini-Alsek au Canada, tous contigus.

Ici nous devrions apercevoir les hauts sommets du parc national de Wrangell et St-Elias, dont le mont Saint Elias, le deuxième plus haut sommet des États-Unis, culminant à 5 489 mètres d’altitude. Seules les quelques framboises découvertes le long du chemin apaiseront un peu la frustration.

Xavier

 

 

 

Retour au blog