X

Recherches fréquentes

Alaska

La communauté russe de Delta Junction

29 janvier 2020

 Champs à l'image des cultures soviétiques

Nous arrivons dans la petite communauté de Delta Junction. Les hauts sommets enneigés de l’Alaska Range composent la toile de fond alors qu’en premier plan s’écoule le fleuve Delta. Large d’une cinquantaine de mètres l’eau boueuse coule rapidement et rejoindra dans des milliers de kilomètres la mer de Béring. Le climat ici est rude, les températures varient entre -53 °C en hiver et 33 °C en été. La population, elle, est chaleureuse et nous avons tout de suite une bonne impression. Nous devons faire les provisions et sommes surpris de découvrir de nombreux produits russes, dont le label est inscrit en cyrillique. Nous apprenons qu’une grande communauté russe vit dans cette région. Ils plantent aussi des céréales et nous sommes étonnés d’apercevoir quelques champs, les seuls depuis notre arrivée en Alaska, où nous surprenons un orignal.

 Nayla préfère dormir en pleine nature que près des habitations

À l’arrivée de cette première étape, je culpabilise pour les filles. Nous roulons 70 kilomètres par jour afin de nous mettre dans le rythme pour la traversée jusqu’à Whitehorse. 70 kilomètres représentent de longues journées pour elle. Avec le stress de tout organiser pour la prochaine section, j’ai envie d’un après-midi de repos, d’un après-midi de jeux pour Nayla et Fibie dans un camping. Une grande tristesse s’empare de moi. Alors que j’exprime cette idée, Nayla elle rétorque immédiatement qu’elle préfère continuer et dormir en pleine nature! Moi qui m’inquiétais, je choisis de leur faire confiance. Nous poursuivons notre route dans ces espaces sauvages, le long d’une route rectiligne à perte de vue.

Céline

 

Retour au blog