Les saveurs du Yukon | Coopération
X

Recherches fréquentes

Yukon Canada, Juillet 2020

Les saveurs du Yukon

04 septembre 2020

 

Pain au levain du Yukon Juillet 2020

Depuis quelques mois, nous faisons notre pain avec du levain. Mais ici, c’est bien plus qu’une tradition, cela fait partie de l’histoire. Le pain au levain était un des moyens de survie lors des conditions difficiles de la ruée vers l’or. Cette culture de bactérie a été pendant longtemps le seul moyen de faire lever le pain. Or le levain est une matière vivante et donc fragile aux différences de températures. La tradition voulait alors que les mineurs gardent leur levain près du corps durant l’hiver pour le protéger du grand froid. Certains racontent même que les prospecteurs dormaient avec leur levain lors de l’ascension du col Chilkoot. C’est ainsi que «sourdough», le levain en anglais, est devenu le surnom des Yukonais.

La forêt avait brûlé en 2019, un paradis pour les morilles. Juillet 2020

Nous avons aussi l’occasion d’aller à la cueillette de morilles. De grands feux se sont déclarés sur le territoire l’été passé. Ils ont ravagé de gigantesques hectares de forêts. Feu nécessaire à la régénération, ils ont été effrayants pour la petite communauté de Haines Junction qui plusieurs jours durant était prête à l’évacuation. Le vent a tourné en direction du nord au moment propice. S’il s’était dirigé légèrement au sud, toute la communauté aurait brûlé. Une année après, les locaux profitent du renouvellement de la forêt. Là, à la limite entre les bois calcinés et les arbres verts, se trouve un trésor. Des centaines de morilles apparaissent chaque jour, des kilos entiers pour les passionnés de cueillette. En moins de 10 minutes, nous en découvrons une dizaine! Par contre, les bois sont infestés de moustiques. Intenable pour les filles, elles se font dévorées entière malgré leur moustiquaire de protection sur la tête. Ces quelques morilles feront pourtant un délicieux accompagnement à la saveur unique!

Argile que nous avons séchée et
que nous allons prendre sur nos vélos. Juillet 2020

Sur la berge de la rivière Alsek, nous découvrons la présence d’argile. Il y a deux cents ans, un gigantesque lac s’était formé dû à la surge glaciaire du glacier Lowel. Le sol de toute la région est ainsi recouvert d’argile. Notre amie Finella nous le confirme et nous explique sa volonté de la purifier pour pouvoir ensuite la distribuer. Elle nous explique que l’argile a des facultés de guérison incroyable. Elle contient une partie de l’ADN primaire de la terre et en l’ingérant, c’est un peu comme si toutes les cellules du corps faisaient une mise à zéro. L’argile est déjà largement utilisée en cosmétique, mais elle est aussi utile pour tous les problèmes de peaux, les inflammations des articulations, les problèmes de digestion, etc. Les animaux aussi utilisent l’argile et l’ingèrent lorsqu’ils en sentent le besoin. Remède miracle, elle permet aussi de purifier n’importe quelles eaux souillées. Finella est surtout intéressée à ses propriétés de guérison, qui selon certaines personnes seraient aussi efficaces pour le coronavirus. Depuis quelque temps, nous voyageons avec de l’argile pour cataplasme, cette fois nous allons chercher de l’argile de Kluane. Nous la séchons et nous en avons maintenant à disposition en poudre fine pour soutenir le processus de guérison de notre corps.

Nayla pêche son premier poisson, un brochet,
avec notre ami David. Juillet 2020

Finalement nous allons pêcher des brochets sur le Pine Lake avec David. Nous prenons un petit bateau pour naviguer sur ces eaux turquoise entourées d’un panorama alpin. Seul sur cette étendue d’eau, nous savourons l’air frais qui accompagne le balancement du bateau. Nous faisons de la pêche à la mouche. Nayla suit les instructions de David, qui manie avec élégance sa canne à pêche. Nayla sera ravie d’avoir attrapé le premier brochet!

Céline

Sortie pêche sur Pine lake. Juillet 2020

 

Retour au blog