Nous sommes bloqués au Yukon | Coopération
X

Recherches fréquentes

Nous sommes bloqués au Yukon

15 mai 2020

La magie des aurores boréales dans le Grand Nord

Alors que 2 millions de personnes à travers le monde vivent le confinement, alors que les nouvelles abondent d’autres voyageurs qui ont dû rentrer dans leur pays de résidence, nous avons la chance de pouvoir vivre ce passage dans le Yukon. Notre avion pour rejoindre Calgary a été annulé, nous sommes donc bloqués ici pour le moment. Au Yukon les mesures sont aussi très strictes, surtout parce que les ressources médicales dans certaines petites communautés sont limitées. Ainsi le confinement est en place, mais nous avons tout l’espace de cette Terre du Nord pour prendre l’air. Les parcs nationaux et campings évidemment sont fermés, la distance sociale respectée, mais il y a toujours cette nature sauvage qui est à portée de main. Nous vivons alors la gratitude d’être ici, et surtout de pouvoir y rester. Nous avons trouvé des arrangements qui nous permettent de rester le temps nécessaire à ce que la situation se détende, du moins un peu. Ce n’est pas encore le moment de prendre des décisions pour repartir sur nos vélos.

Nayla écrit et lit dans la neige

Pourtant, paradoxalement, cette situation ne modifie pas notre vie, hormis peut-être les rencontres entre les filles et leurs copains. Cela fait 10 ans que nous vivons 24 heures sur 24 ensemble, cela fait 3 ans que nous faisons l’école à la maison, cela fait 10 ans que nous ne pouvons pas nous projeter dans le futur et avons appris à vivre le moment présent. Toutes les ressources que nous avons développées, toutes les clés pour pratiquer la parentalité positive, tous les moments de doute et de peur nous aident aujourd’hui à vivre ce passage dans une sérénité qui nous surprend par moment. Finalement, ce que ce long voyage nous a appris, c’est à plonger quotidiennement dans l’inconnu en faisant confiance à la vie. Ne pas penser à ce qui ne peut être, juste vivre ce qui est ici et maintenant. Et le vivre pleinement. Vivre pleinement chaque émotion qui nous traverse, qu’elle soit confortable ou non, sans jugement. Simplement en l’accueillant.

Céline, Xavier, Nayla et Fibie

 

Retour au blog