Ottawa | Coopération
X

Recherches fréquentes

Ontario, Septembre 2020

Ottawa

22 décembre 2020

Vue sur le parlement depuis le bord de la rivière des Outaouais. Octobre 2020

Nous entrons à Ottawa, la capitale du Canada, par la piste cyclable. Nos premières impressions sont marquées par les magnifiques forêts de feuillus. Cela fait longtemps que nous n’en avons pas traversé. Les feuilles chantent dans la légère brise, mais surtout elles commencent à se parer des couleurs chatoyantes de l’automne.

-« Wow! Regarde ses feuilles Fibie! » crie Nayla

-« C’est trop beau! » Hurle Fibie. Elles s’exclament des couleurs lumineuses qui nous entourent, mais surtout des quelques feuilles d’érables rouge vif.

Un des grands changements, ce sont aussi les pistes cyclables. Nous pouvons entrer et sortir de la ville en empruntant ces voies. Nous espérons ainsi que Fibie puisse rouler davantage. Sauf que dans les grandes villes, le temps est compté, chronométré et doit être rentabilisé. Certains cyclistes se rendent au travail, et ils roulent à plus de 30km/h sur ces petites pistes ondulantes et sans visibilité. Impossible de laisser Fibie rouler, elle ne maîtrise pas assez sa conduite pour rester uniquement à droite ni les freinages d’urgence.

-« Mais je veux rouler! C’est une piste cyclable! Vous m’aviez dit que je pourrais rouler! » se révolte-t-elle. Nous sommes un peu déçus pour elle.

Sculpture éphémère dans la rivière des Outaouais. Octobre 2020

Un homme en quête d’équilibre a transformé le bord de la rivière des Outaouais. John Félice fait émerger des sculptures de pierres éphémères chaque été depuis les années 80. Semblant défier la gravité, ces oeuvres d’art sont une invitation à réinventer l’équilibre et la notion d’harmonie. Empilées les unes sur les autres, ces pierres tiennent uniquement par la gravité. C’est ici que nous retrouvons Joe. Un voyageur à vélo que nous avions alors rencontré à Hokkaido au Japon, il y a 5 ans. Responsable d’un restaurant coréen, il nous y invite. Nous plongeons à nouveau dans les saveurs de la Corée du Sud avec tant de plaisir.

Sculpture d’une gigantesque araignée face au musée des Beaux-Arts. Octobre 2020

Il nous fait ensuite découvrir la ville. Nous passons par le musée des Beaux Arts avec la sculpture de sa gigantesque araignée, intitulée « Maman » par sa créatrice Louise Bourgeois. Nayla et Fibie adorent rouler sous les pattes de cette oeuvre, moi je suis plus attirée par l’architecture de l’église juste en face. Nous découvrons les chutes de la rivière Rideau, puis longeons le canal rideau et ses écluses pour rejoindre le parlement. La Tour de la Paix est imposante. Elle possède un carillon de 53 cloches dont les compositions musicales retentissent dans la ville. Le parlement est actuellement en rénovation, mais surtout nous arrivons un jour de manifestations. Le peuple tamil se bat pour une vraie justice au Sri Lanka et déplore les arrestations illégales et les disparitions.

Bâtiment de la législature du Parlement Canadian. Octobre 2020

En face du parlement se trouve la statue de Terry Fox. Considéré comme un héros national, cet athlète est respecté pour son courage et sa persévérance. Atteint du cancer et malgré une prothèse de jambe, il s’est lancé dans un marathon de l’Espoir, un périple transcanadien à la course. Son but était une levée de fonds pour la recherche sur le cancer.

Céline

Statue de Terry Fox. Octobre 2020

Retour au blog