Paint mountain | Coopération
X

Recherches fréquentes

Yukon Canada, Juin 2020

Paint mountain

04 août 2020

Petite pause dans la montée à Paint Mountain,
avec vue sur Pine Lake. Juin 2020

Rose et Sylvia sont les grandes amies de Nayla et Fibie. Elles jouent dans les forêts boréales, sur les lacs gelés, dans l’eau glaciale et la boue, avec leurs petits cabris qui viennent de naître. Aujourd’hui, Rose, Sylvia et Nayla partent pour une randonnée de 5 heures, accompagnée de leur papa Andy et de moi.

De Pine lake, elles prennent rapidement de l’altitude sur un petit sentier escarpé. La montée est intense dès le départ. Quelques traces d’ours dans la boue les rendent attentives et aux aguets. Lentement, le sentier se transforme en passage dans les rocheux qui par moment sont périlleux. Pourtant, elles continuent de gravir la montagne, de marcher poussées l’une et l’autre par leur présence à toutes les trois et leur amitié.

Vue sur les contre-forts des montagnes du Kluane. Juin 2020

Après trois heures de marche, elles atteignent le sommet de Paint mountain. De là, elles ont une vue plongeante sur le lac encore gelé en contrebas. Le plus impressionnant c’est la grandeur des espaces qui se déploie à leur pied. Avec la brise qui caresse leur visage, la sensation de liberté est enivrante. Là dans la vallée se dévoile les gigantesques rivières qui méandrent dans le territoire en de longs serpents. La route si rectiligne semble couper le paysage en deux, laissant perplexe sur les constructions humaines tant elles semblent dissonantes avec la nature dont elles font partie. Elles semblent s’opposer à toute notion d’harmonie à l’environnement, c’en est presque choquant. Pourtant, cette ligne de coupure s’oublie peu à peu pour laisser la magie des hauteurs. Là, face à nous, se déploient les montagnes de Kluane, se dressant d’un coup dans la vallée, comme les contreforts des gigantesques sommets qui se cachent au loin et qui culminent à près de 6000 mètres. Les paysages portent la teinte métallique de l’Alaska, des sommets, pics rocheux et arêtes, de blanc et de noir. Alors que les vastes forêts boréales s’étendent dans les vallées.

Chaîne de montagnes, méandres de la rivière et route rectiligne. Juin 2020

La fierté se lit sur les visages de chacune des filles. Non seulement elles ont atteint le sommet, mais le panorama est à couper le souffle. Les pieds mouillés du passage dans la neige, elles commencent rapidement à avoir froid. Il est temps de reprendre le chemin du retour.

Xavier

 

Retour au blog