Rafting | Coopération
X

Recherches fréquentes

Yukon Canada, Juillet 2020

Rafting

17 septembre 2020

Journée mémorable sur la rivière Dezdeash. Juillet 2020

 

Nous avions déjà fait un tour en canoë et en rafting sur la rivière Dezdeash, mais cette fois nous partons pour deux jours. Nous allons descendre la rivière Kluane qui sur cette section comporte deux rapides de degrés III. Prêts pour l’aventure, nous partons avec Andy, Lisa et leurs deux filles. Les deux sont guides de rafting et kayaking. Michael et sa fille Meghann nous accompagnent. Meghann est handicapée et c’est sa première aventure en rafting. Elle est euphorique et son excitation se lit sur son visage. Matt, un ami d’Andy est aussi présent. Nous partons sur un gigantesque raft de 14 pieds, soit environ 4,5 m, et trois packrafts, de petits kayaks gonflables.

Premier rapide de notre périple. Nos amis sont en packraft. Juillet 2020

 

Les rivières sont les veines du Yukon. Elles permettent de rejoindre des espaces vierges, des lieux isolés dans la nature sauvage. Ce sont de fabuleuses voies de communication et presque tous les Yukonnais possèdent un canoë, un raft, ou un kayak. Ceux-ci permettent d’entrer en immersion totale avec l’environnement et de faire des rencontres mémorables avec la faune qui peuplent ces régions.

Nous naviguons ainsi sur la rivière Kluane, dont les eaux sont excessivement hautes cette année, étant donné la fonte des neiges, mais aussi les nombreuses précipitations. Les filles sont euphoriques, ce qui est remarquable à leur niveau sonore. Nous approchons du premier rapide. Andy est aux commandes du raft. Le passage est clairement visible et nous glissons dans le rapide presque sans éclaboussure. Plusieurs kilomètres après, il y a le deuxième rapide. Le plus imposant de cette section. Andy, Lisa, Matt et Micheal vont repérer le passage à pied, le long de la berge. Matt, Lisa et Michael seront dans les packrafts. Il y a beaucoup d’eau, cela va être intense. Nous passons en premier avec le raft, au milieu des rochers et des remous créés par le rapide. Une gigantesque vague nous asperge entièrement. Toutes les filles sont mouillées. Surprises, Rose, Sylvia et Nayla pleurent. Je me retourne pour voir Meghann qui rit aux éclats puis je m’approche de Fibie qui me dit: « Encore maman, encore!!! ».

Maintenant, nous devons observer les autres pour voir si nous devons venir en aide à l’un d’entre eux. Lisa et Michael passent puis c’est au tour de Matt. Au milieu du rapide, il est déséquilibré par le gros sac à dos qu’il a positionné sur l’avant de son packraft. Il tombe dans l’eau. Lisa va le récupérer rapidement. Puis nous arrivons à reprendre son packraft et sa pagaye. Par contre, il est détrempé. Nous nous arrêtons sur la première île au milieu de la rivière et y montons le camp. Le vent est tel qu’il soulève le sable fin. Toute la soirée, nous sommes ensablés et gelés par le puissant vent qui nous fatigue.

Campement abrité du vent et du sable. Juillet 2020

 

Le lendemain matin, nous sommes ravis de nous lever en pleine nature! Aujourd’hui, Xavier et moi allons nous partager un packraft. Incroyable sensation que de glisser sur la rivière, de se laisser porter par le courant et de se relier à l’élément eau. Nous avons aussi l’occasion de voir des aigles et 3 ours. Nous découvrons ce merveilleux moyen de partir en exploration de cette terre sauvage! Cela fait naître de nouvelles idées et projets!

Les rivières sont les veines du Yukon. Juillet 2020

 

Mais à peine posons-nous le pied-à-terre que nous devons dire au revoir à cette Terre et à nos amis. Nous allons prendre l’avion pour rejoindre nos vélos qui sont toujours à Calgary. La tristesse se lie à cette merveilleuse aventure. Ce ne sera pas si simple de quitter ce lieu magique.

 

Céline

 

Retour au blog