X

Recherches fréquentes

Canada

Une Cabine face au lac Kluane

27 juin 2020

Cabane de trappeur près du lac Kluane

Nous avons rencontré des personnes incroyables à Haines Junction, de nombreuses familles. Nayla et Fibie ont bien sûr été une magnifique porte d’entrée. Nayla s’est liée d’amitié avec Sylvia et c’est ainsi que nous avons rencontré la famille d’Andy. Le seul personnage de Haines Junction qui s’entraîne tout l’hiver en fatbike pour aller faire une course de VTT en Afrique du Sud...

Les crânes de bison et de mouflon décorent l’intérieur de la cabane

Il nous propose de passer quelques jours dans sa cabane de trappeur face au lac Kluane. La route nous emmène au bord à ce gigantesque lac qui est le dernier à geler complètement vu les vents violents qui soufflent dans la vallée. Tout à l’est, ces vents soulèvent le limon glaciaire. C’est ici dans ce passage tempétueux qu’habitent des mouflons de Dall. Nous pouvons les observer vivre sur les falaises au cœur de ce climat si hostile.

La tempête s’est levée, ici rien ne l’arrête

Plus loin, nous découvrons la cabane. Étrange coïncidence, l’été dernier Xavier l’avait repérée, murmurant que ce serait un bel endroit pour y passer une nuit. Incroyable synchronicité. Avec la charrette et des luges, nous atteignons la cabane située à environ un kilomètre de la route. Sur le devant, de gigantesques cornes d’orignal sont suspendues. Tout autour se trouve une barrière électrifiée en raison de la haute concentration de grizzly et d’ours noir. Nous entrons dans la cabane et sommes stupéfaits de ce petit cocon aux larges baies vitrées. Des crânes d’ours, de gloutons, de mouflons et de bisons décorent la petite cabane. Des peaux de martres et de lynx sèchent, alors qu’une peau d’ours et de bœuf musqué est déposée sur le sol du deuxième étage. Ici il n’y a pas d’électricité, mais des lampes à huile, une cheminée permet de chauffer la pièce, les toilettes sont à l’extérieur, et il nous faut faire fondre la neige pour avoir de l’eau. Tout prend donc du temps. Et c’est son charme, c’est un lieu déconnecté du monde, sans réception, où tout se vit dans le moment présent.

Nayla et Fibie jouent sur la glace du lac

Le plus magique c’est la vue face au lac Kluane. De plus de 70 kilomètres de long, c’est le plus grand du Yukon. Tout est vaste, gigantesque. Avec la longueur des nuits, cela crée une dimension austère et inaccessible. Nous avons la sensation d’être au cœur du Yukon.

Nous descendons la petite falaise pour rejoindre le lac. Le vent a soufflé la neige, et par endroit la glace est mise à nue. C’est absolument incroyable. L’épaisseur de plus de 1 mètre est phénoménale. La glace est si claire que vers les berges nous pouvons discerner le fond. Mais le plus impressionnant sont les craquements de la glace. Ces longues fissures composent des dessins majestueux, une véritable œuvre d’art. Parfois, des bulles de neiges se retrouvent enfermées dans la glace amenant encore de nouveaux tableaux. Nayla et Fibie profitent d’y faire du patin. Xavier part faire un tour en fatbike sur le lac. Une gigantesque cassure traverse tout le lac, elle est due à la dilatation de la glace. Ce mur de glace qui peut atteindre presque 2 mètres de haut se modifie de jour en jour. Il est aussi une zone de fragilité de la glace, qui pourrait céder facilement.

Bulles de neige au coeur de la glace

Puis la tempête se lève. Le vent est si violent que Nayla peut quasiment s’appuyer dessus sans tomber. Il est furieux, farouche. Ici rien ne l’arrête. Avec la neige qu’il soulève, nous entrons soudainement dans un voile blanc.

Céline, Xavier, Nayla et Fibie

 

Retour au blog