Apprivoiser l'inconnu | Coopération
X

Recherches fréquentes

Québec, Hiver 2020-2021

Apprivoiser l'inconnu

03 mars 2021

Nous plongeons chaque instant dans l’inconnu.

Le confinement est de plus en plus strict. Le Québec intensifie ses mesures afin de limiter la propagation du virus de la Covid. Ce sont surtout les hôpitaux et le système de santé qui sont submergés. Déjà proche de sa capacité maximale avant la pandémie, la situation l’a mené au bord de la rupture. Les mesures de sélection aux urgences ont d’ailleurs été clairement définies et communiquées à la population. Avec un peu de recul, le confinement ressemble étrangement à une prison et une situation de guerre. Un couvre-feu est imposé à 20 heures, et aucun rassemblement n’est autorisé ni à l’extérieur ni à l’intérieur. En un mot, nous avons l’interdiction de parler à qui que ce soit en dehors de notre bulle, la famille nucléaire. Une fatigue s’installe dans la population. Au plus sombre de l’hiver, aucun contact ne vient apaiser la noirceur.

Nous laissons la Vie nous guider.

Et pourtant, j’ai espoir que cette pause forcée permettra à chacun de se retourner vers ses aspirations les plus profondes. Comme un phare qui illumine notre chemin, ces inspirations, ces rêves nous poussent vers ce qu’il y a de plus grand en nous. Cette pause nous offre aussi la possibilité d’ouvrir nos yeux à ce qui nous entoure, de nous émerveiller des petits détails qui créent notre quotidien, de la magie qui est déjà présente en nous et autour de nous.

Comme un phare qui illumine notre chemin

Cette situation modifie notre quotidien, pourtant, elle nous affecte peu. S’il y a bien quelque chose que nous avons appris durant ces 10 dernières années de nomadisme, c’est de plonger chaque seconde dans l’inconnu. Nous avons appris à avoir un gigantesque vide face à nous, que nous ne pouvons pas remplir d’attentes et de certitudes. Peut-être avons-nous appris à apprivoiser l’inconnu? Non pas pour le soumettre, au contraire pour laisser la vie nous guider. Et finalement, cela nous offre une merveilleuse sensation de sécurité. Nous avons appris à faire avec ce qui est, parce que toutes nos attentes, mêmes les plus infimes ont été déçues. La seule chose que nous pouvons transformer, c’est notre regard sur les événements qui nous arrivent. Et de ce regard, tout peut être naissance.

Céline

Retour au blog