La glace est vivante | Coopération
X

Recherches fréquentes

Québec, Hiver 2020

La glace est vivante

25 février 2021

C’est incroyable de voir le lac se transformer par les éléments. Il y a deux jours, une grosse dépression provenant de l’Atlantique a amené plus de 40mm de pluie. Nous étions déçus de voir la pureté du spectacle sous une pluie battante. Elle a mélangé de la boue à la couleur immaculée de la neige. Pourtant, le lendemain l’excitation a pris le dessus. Par -10°C et avec la couche d’eau, le lac a gelé et la glace est parfaitement lisse. Nous sommes face à une gigantesque patinoire naturelle qui s’étend sur plusieurs kilomètres !

Vue du ciel sur le lac gelé

Nous enfilons nos patins et glissons sur cette étendue de glace. Nayla saute sur chaque petite bosse et Fibie se fait souffler par le vent. Nos rires résonnent au loin alors que le soleil vient illuminer notre place de jeux, dévoilant le paysage féerique.

Escapade sur le lac gelé avec la charrette Thule, muni de ses skis.

La glace crée des tableaux sensationnels. Par endroit, elle est noire, quasiment invisible. Parfois, nous pouvons imaginer son épaisseur par les reflets qu’elle laisse entrevoir ou des bulles d’air et de neige. Un peu plus loin, elle est blanche et compose des alvéoles. Parfois, de gigantesques fissures s’y dessinent. La glace est vivante, mouvante, elle se transforme et c’est fantastique d’être les témoins de cette transformation et de ces compositions spectaculaires.

Vue à travers la glace, des milliers de petites bulles d’air sont enfermées pour l’hiver.

Nayla et Fibie aiment danser. Elle s’habille de leur tutu et juste au corps pour improviser des mouvements gracieux sur la musique. Elle aime mouvoir leur corps dans différents tempos comme porté par la mélodie. Parfois, elles composent une danse inspirée qui les emporte dans une chorégraphie délicate et envoûtante. Nayla a maintenant décidé de danser sur la glace. Elle essaie des pirouettes. Ensuite, elle prend son patin dans la main et lève la jambe derrière sa tête. Elle s’amuse tout en essayant tant de nouveauté qu’elle patine chaque jour un peu mieux.

La tente sur la glace, face au couché de soleil

Sur le lac gelé, nous espérons entendre le murmure de la glace. Pour le moment, nous ne l’avons perçu qu’une seule fois, ce son irréel comme venu des profondeurs de la terre. Nous espérons être à nouveau les témoins du chant de la glace.

Céline

Retour au blog