X

Recherches fréquentes

Blog | Profile ton réseau

Exposer son anus au soleil, dernière marotte des instagrammeurs

03 décembre 2019


Si vous allez scroller quelques minutes sur Facebook ou Instagram aujourd’hui, soyez prévenus, vous risquez bien de tomber sur des photos de gens tout nus posant les fesses en l’air. Votre compte aurait donc été piraté par des hackers lubriques? Même pas. Car depuis quelques jours, toute la Toile bruisse autour du dernier geste santé à la mode chez les influenceurs wellness: le butthole sunning, aussi hashtagué perineum sunning ou anus tanning selon les variantes. Tout ça parle donc de fesses, de périnée et d’anus, et surtout, de lumière soleil? Vous avez tout compris. 

Car dans tous les cas, le principe est le même: exposer son postérieur au soleil durant un court moment. Curieux passe-temps, certes, mais pour ses adeptes, le butthole sunning n’a que des avantages et devrait d’ailleurs être inclus dans toutes les routines bien-être quotidiennes. Dresser cette partie de son anatomie par beau temps façon radiotélescope permettrait ainsi de recevoir les rayons du soleil et de stimuler la production de vitamine D dans des zones de la peau habituellement à l’ombre. Trente secondes chaque jour dans cette position suffirait à en tirer tous les bienfaits. 

Comme boire une tasse de café

Certes, encore faut-il parvenir à hisser son arrière-train dans les airs, une prouesse d’équilibre expliquant pourquoi les ambassadeurs du botthole sunning sont principalement des instagrammeurs yogistes, pour lesquels le fait de défier la gravité n’a plus trop de secrets. Une certaine Metaphysicalmeagan propose ainsi d’adopter la posture dite du bébé heureux, c’est-à-dire en étant allongé sur le dos avec bras et jambes se rejoignant tendus au-dessus de soi. 

Cette dernière aurait été initiée par Ra_of_Earth, un autre instagrammeur, guérisseur autoproclamé aux allures de gourou indien, pour qui exposer son anus au soleil offrirait également un meilleur sommeil, combattrait les hémorroïdes et donnerait une énergie pouvant remplacer sans peine la consommation de café. Sans parler d’une libido à faire fondre à distance les calottes martiennes. Des arguments qu'aurait évoqué un certain Stephen T. Chang dans son livre The tao of sexology, laissant ainsi entendre que les érudits de la Chine ancienne se mettaient régulièrement à faire bronzette à l'envers.

L’internaute qui arrive devant tout ça nage bien sûr ici en plein charlatanisme new age, puisqu’à croire les médecins s’étant exprimés sur le sujet dans les médias, le perineum sunning n’aurait pas beaucoup plus à apporter qu’une sympathique sensation de chaleur. Trop le pratiquer risquerait en outre de favoriser des brûlures et des cancers de la peau. On a vu mieux pour un geste censé faire du bien, mais le spectacle de tous ces influenceurs rivés les fesses au vent nous fait quand même bien rire. Et ça, c’est démontré scientifiquement, c’est vraiment bon pour notre moral.


Et quelques liens


‘Perineum sunning’ is latest insanity wellness influencers swear by

Instagram: metaphysicalmeagan

Instagram: ra_of_earth

 

Retour au blog