Le service de rencontre amoureuse de Facebook est (enfin) arrivé | Coopération
X

Recherches fréquentes

Le service de rencontre amoureuse de Facebook est (enfin) arrivé

27 octobre 2020

 

Si vous êtes célibataire et attendiez des miracles de Facebook, mieux valait ne pas être trop pressé. Deux ans. Deux longues années. Pas moins. C'est le temps qui se sera écoulé entre l'annonce de la naissance de Facebook Dating, le service de rencontre online du réseau social, et son arrivée officielle en Europe. Lancé à l'origine pour concurrencer Tinder et consorts, il aura cependant laissé ses concurrents prendre une belle avance, n'ayant d'abord été activé que dans certains pays du monde, puis ajouté au compte-goutte sur la planisphère, notamment aux États-Unis à la rentrée 2019. Au début de l'année, des problèmes juridiques avaient ensuite retardé l'inauguration sous nos contrées. 

Reste que Facebook Dating, même en challenger tardif, pourrait bien tirer son épingle du jeu sur le vieux continent. D'abord parce que la période est propice. Alors que l'année est marquée par les confinements, les couvre-feux et autres reconfinements, les célibataires misent beaucoup sur Internet pour trouver leur moitié. D'une part parce que les lieux habituels de drague sont souvent fermés ou en accès restreint, d'autre part parce que les phases de confinement et l'actualité anxiogène encouragent les gens à accélérer leur recherche de partenaire pour ne pas affronter une solitude de plus en plus lourde à vivre. 

La subtile alchimie des duos

Et puis l'outil de Facebook peut se targuer d'apporter une approche différente pour y parvenir. Contrairement à nombre d'applis faisant principalement matcher les individus sur des critères physiques et de vagues bios descriptives, Dating entend mettre en contact les internautes via des intérêts partagés concrets. Passions affichées, lieux visités, événements fréquentés, toutes les informations présentes sur les profils servent à tisser des liens vers d'autres utilisateurs de l'outil présentant des goûts proches. Une philosophie qui prétend construire des couples plus durables que ceux se créant en ligne sur des coups de foudre plus spontanés. 

Facebook espère en outre ne pas se limiter au rapprochement de purs inconnus. Il compte bien jouer sur les listes d'amis pour voir si certains de ces fameux amis ne seraient pas un peu plus que ça. La fonctionnalité Secret Crush permet en effet de désigner secrètement jusqu'à neuf personnes dans nos contacts pour lesquels on craque. Si quelqu'un parmi ces personnes vous a également marqué comme crush secret, Facebook révèle alors aux deux amoureux transis qu'ils se plaisent. Un petit plus susceptible de mettre un peu de magie dans des services de rencontre au fonctionnement parfois trop clinique et froid. 

Nouveaux défis à l'horizon

Demeure quand même un problème, et pas des moindres: une grande partie des moins de 25 ans a déserté Facebook où s'y montre très peu active. Comment faire prospérer un outil de drague obligé de se passer de la génération la plus assoiffée de rencontres amoureuses, l'âge où nombre de couples se forment? Le réseau social peut toujours dire qu'il se suffit de son réservoir potentiel de deux milliards d'utilisateurs, même si ces derniers sont plus vieux que sur les autres plateformes. 

On pourrait également imaginer que Facebook Dating, une fois bien implanté partout, puisse franchir les frontières numériques et concerner d'autres réseaux sociaux de l'empire de Mark Zuckerberg, dont Instagram et Whatsapp, afin d'élargir son audience et séduire des individus plus jeunes. On le sait, l'entreprise ne manque jamais d'idées pour survivre et poursuivre son expansion. 

Quelques liens:

le lancement de facebook dating en europe est reporté

facebook dating

facebook dating app mark zuckerberg conference

facebook dating united states launch

Retour au blog