Les publications les plus likées: quand aimer est d'abord se sentir humain | Coopération
X

Recherches fréquentes

Blog | Profile ton réseau

Les publications les plus likées: quand aimer est d'abord se sentir humain

01 septembre 2020


Annoncée sur Twitter, la mort du jeune acteur de Black Panther a fédéré les réactions de millions d'internautes. Un record historique qui a quelque chose à dire.
 



Jamais une publication sur Twitter n'avait généré autant de réactions. Posté sur le compte officiel de l'acteur américain le 29 août, le message confirmant le décès de Chadwick Boseman, star du film Black Panther, a reçu 7,5 millions de likes. Un record absolu pour la plateforme de microblogging. 

Certes, cliquer pour signifier littéralement "j'aime" en bas d'une nécrologie a de quoi surprendre. Mais le like des réseaux sociaux n'est pas forcément à prendre au premier degré. Liker, c'est avant tout marquer le fait qu'on entre en résonance avec une émotion partagée en ligne. On peut ainsi se retrouver à aimer indifféremment une belle photo, un coup de gueule devant un événement injuste ou un statut dépressif. 

 

Echos douloureux

Liker, c'est comprendre, c'est inclure l'autre et soi-même dans une même fréquence. La mort de Chadwick Boseman interpelle parce que toute mort est scandaleuse, surtout à 43 ans, mais aussi parce qu'elle frappe, en pleine ère de contestation Black Lives Matter, la tête d'affiche du premier film de superhéros entièrement porté par des personnages noirs. 

Avec sa disparition, c'est un message puissant pour l'égalité qui souffre, à l'heure où les Etats-Unis voient revenir en force leurs vieux démons parlant race et domination. Liker, ici, c'est bien plus que lever un pouce. 

 

Mandela et Obama

D'ailleurs, il suffit de regarder en arrière, du côté des autres publications ayant suscité le plus de réactions, pour se rendre compte que les avalanches de likes sont rarement provoquées par des posts simplement drôles ou sympathiques: elles sont déclenchées par la mise en mouvement d'émotions parmi les plus profondes et universelles, parfois des émotions de l'ordre de l'indicible. 

Le dernier record en date sur Twitter est ainsi une citation de Nelson Mandela reprise par Barack Obama sur son compte Twitter. "Nul ne naît en détestant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, de ses origines ou de sa religion" écrivait l'ancien président américain en 2017, quelques heures après des heurts violents entre antiracistes et suprématistes blancs à Charlottesville. 4,3 millions de likes. 

 

Concert de consolations

Obama s'adressait là à toute l'humanité et affirmait une valeur concernant pas moins de 7 milliards d'êtres humains, alors que le monde découvrait avec stupeur une Amérique trumpienne peu soucieuse de l'harmonie entre les communauté. En 2017 toujours, c'est Ariana Grande qui donna naissance malgré elle au troisième tweet le plus liké de l'histoire. 

Alors que son concert à Manchester avait servi de théâtre à une sanglante attaque terroriste, la chanteuse confia en ligne son immense tristesse et sa culpabilité d'avoir amené ses fans dans un tel guêpier mortel. "Tu n'y es pour rien", répondirent de nombreux twittos pour la consoler. 2,7 millions de likes pour affirmer que liker, c'est aussi résister.

 

Retour au blog