Wejdene, nouvelle icône RnB des ados née... sur TikTok | Coopération
X

Recherches fréquentes

Blog | Profile ton réseau

Wejdene, nouvelle icône RnB des ados née... sur TikTok

30 septembre 2020

 

Il y a cinquante ans, les chanteurs européens perçaient fréquemment via les très policés télécrochets. Il y a deux décennies, voire même deux décennies et demi, l'usine idéale où naissaient les nouveaux phénomènes musicaux était plutôt le band. Des girls band et des boys band fabriqués de toutes pièces, initiés par des producteurs Frankenstein assemblant dans un même creuset des talents venus des quatre vents et qui la plupart du temps ne se connaissent pas. Et puis vinrent les émissions mi-télécrochet mi-téléréalité importés des écrans anglo-saxons, qui éparpillèrent sur les ondes de nombreuses stars dites nouvelles. 

Mais ça, c'était avant. En 2020, oubliez les concours à l'aveugle retransmis en direct ou les faux groupes arrangés: le laboratoire des futurs chanteurs à tubes se trouve désormais sur les plateformes sociales. Démonstration? Le phénomène Wejdene. Cette jeune fille française débutant une carrière d'artiste RnB était encore une totale inconnue au début de l'année, avant que le confinement strict imposé dans l'hexagone survienne. 

 

Les compteurs s'affolent

Venant de terminer l'enregistrement d'un premier single baptisé Anissa, elle profite alors de cette situation extraordinaire où la majorité des jeunes sont coincés toute la journée devant leur écran de smartphone pour diffuser sa chanson sur TikTok. Et ce, par le biais d'un challenge. La sauce prend très vite et d'innombrables utilisateurs se servent de la fonction du réseau social pour se mettre en scène au son du titre Anissa, ainsi diffusé des centaines de fois, puis des milliers, puis quasi un million... Quelques mois plus tard, la voilà single de platine, des dizaines de millions d'écoutes en streaming en poche.

Les observateurs du monde numérique, souvent plus âgés, forcément plus malins que les autres, regardent déferler cette vague Wejdene 2.0 avec stupeur, voire mépris. C'est vrai, les paroles de l'artiste coulent dans une langue française façon message WhatsApp, revisitant parfois la syntaxe de manière hasardeuse. Certes c'est un parler de la rue d'aujourd'hui, pas de café-concert rive gauche des années 60. Mais c'est justement là que peuvent s'identifier des millions d'internautes. 

 

Plus d'abonnés que Patrick Bruel

Quant à la question de l'univers esthétique, faisant la part belle aux lèvres pulpeuses exploitant les poses fish gape et autres accessoires bling bling, Wejdene fera lever les yeux au ciel tous ceux qui ne peuvent voir Kim Kardashian ou Nicky Minaj en peinture. Elle ne révolutionnera peut-être pas la chanson française, mais la très jeune chanteuse (16 ans...) attire néanmoins déjà dans son sillage l'équivalent d'un petit pays. Avec plus d'un million de followers sur les réseaux sociaux, elle fédère davantage que certains monstres sacrés statufiés des scènes francophones. 

 

On la compare à Aya Nakamura, autre figure en vogue de la scène RnB française (pas toujours dans une optique flatteuse et non sans, parfois, un relent de racisme mêlé d'élitisme), on prophétise une célébrité en mode météorite, petit quart d'heure sous les projecteurs avant un oubli aussi rapide que le fut l'ascension. Peu importe: elle prouve que sans stratégie marketing sophistiquée ou coûteuse, sans manager tirant les ficelles, et même sans expérience, un artiste lambda peut soudainement rencontrer son public sur les réseaux sociaux. Une nouvelle donne qui présage probablement de futures nouvelles stars, dont Wejdene n'est peut-être que le prototype. Qu'on l'adore ou qu'on le déteste.

 

 

Quelques liens:

 

La chanteuse Wejdene sort "Coco" quatre mois après "Anissa", son tube sur TikTok

Compte instagram de Wejdene

 

 

Retour au blog