Comment le mème, ce haïku de l'humour, a envahi les réseaux sociaux | Coopération
X

Recherches fréquentes

Blog | Profile ton réseau

Comment le mème, ce haïku de l'humour, a envahi les réseaux sociaux

03 mars 2021

Les détournements graphiques d'une photo devenue culte de Bernie Sanders ont ouvert une nouvelle ère, où chacun, ou presque, fabrique son mème à la maison.

«Aujourd'hui, il ne faut plus grand chose pour faire un mème». Cette réflexion, entendue il y a quelques semaines concernant les détournements d'images humoristiques sur la Toile, donne bien le ton du moment. De plus en plus démocratisés, ils ont connu une apogée inédite en 2020 avec ce plan de Leonardo Di Caprio tiré du film Django et revisité sous toutes les excentricités possibles. 

Mais c'est surtout cette photo du politicien américain Bernie Sanders, immortalisé emmitouflé et comme plongé dans une méditation profonde lors de la cérémonie d'investiture de Joe Biden, qui semble avoir fait du mème un véritable objet de surconsommation 2.0, un pop art warholien repris des milliers de fois au gré de l'imagination des internautes. Au point, il faut le reconnaître, de frôler l'overdose. 

Démarche mainstream

Di Caprio et son inimitable sourire hautain pouvaient conférer un second degré jubilatoire à nombre de mises en scènes. Avec Bernie, cependant, les détournements se sont rapidement mis à tourner en rond, installant l'ancien candidat à la primaire démocrate dans des décors inattendus mais sans toujours réussir à générer une dimension vraiment neuve. Après les premiers essais, la plupart du temps très drôles, on a en effet surtout vu une avalanche quotidienne de nouvelles versions cultivant la veine surréaliste sans forcément réussir à renouveler l'effet de surprise. 

Il faut toutefois dire que, cette fois, une armada technique a favorisé cette popularité. Auparavant, il fallait être à l'aise avec les logiciels de retouche photo pour parvenir à pondre des mèmes crédibles. Sauf qu'avec le succès planétaire de Bernie Sanders et ses moufles, des programmes clef en main permettant de créer facilement son propre mème se sont mis à pulluler sur le web. Les réseaux sociaux se sont alors remplis de détournements fabriqués par des utilisateurs généralement peu rompus à l'exercice, jusqu'ici essentiellement pratiqué par les geeks friands de culture internet. 

Des supermarchés du mème

Alors que les oeuvres sur Bernie commençaient à s'essouffler, d'autres sujets ont permis aux internautes taquins de surfer sur la vague mèmatique de ce début d'année 2021: une campagne digitale du président Macron, une image du ministre français de la Santé en train de recevoir sa première injection de vaccin contre le coronavirus, et dont la plastique musclée en a inspiré plus d'un. 

Cette production endiablée répond d'ailleurs à une forte demande: les internautes sont devenus des mangeurs insatiables de mèmes. A tel point que des sites et des comptes de réseaux sociaux en ont fait leur spécialité, à l'instar de Swissromande sur Instagram, créé par deux passionnés, qui rassemble désormais près de 74 000 abonnés et a déjà proposé plus de 800 détournements. 

Blagues virales

Sans parler de certains humoristes, dont Thomas Wiesel, qui rivalisent de créativité sur les réseaux sociaux en s'emparant de certains sujets d'actualité. Ceux-ci ont bien compris que le mème, à la manière d'un haïku visuel, est devenu l'un des supports les plus adaptés pour véhiculer un trait d'esprit sur le web, alliant dans une forme condensée l'image et le verbe.

Cette boulimie de montages burlesques répond-elle à une envie de se sentir lié aux autres et de partager de la bonne humeur en cette période compliquée pour tous? En partie, probablement. Bien que tous les internautes n'aient pas une vision similaire du monde, leurs regards se croisent ponctuellement et s'accordent, le temps d'un sourire, sur chaque sujet d'actualité passé à la moulinette impitoyable mais tellement fédératrice du mème.


Et quelques liens:

Instagram de @swissromande

RTBF.be: vous pouvez créer votre mème à la façon du président de la République française

24heures: Bernie Sanders, en meme déjà culte

ici.radio-canada.ca: Meme Bernie Sanders

franceculture: Bernie Sanders, qui "mème" le suive

Retour au blog