Tous les yeux se tournent vers le réseau social Clubhouse | Coopération
X

Recherches fréquentes

Blog | Profile ton réseau

Tous les yeux se tournent vers le réseau social Clubhouse

09 mars 2021

Né il y a un an, ce nouveau venu qui popularise le chat audio a pris du galon, boosté notamment par des VIP enthousiastes.

Difficile de nier qu'Elon Musk fait un peu la pluie et le beau temps sur la scène des nouvelles technologies. Scruté de près sur le web, l'excentrique et controversé multimilliardaire a déjà montré qu'il était capable, en quelques tweets, de faire basculer la valeur de certaines entreprises ou entités 2.0. Tesla, le Bitcoin, Signal, Etsy... Le nouvel oracle de la Silicon Valley peut ajouter ou faire perdre des milliards de dollars à une entreprise avec un simple billet d'humeur publié en ligne. 

Dernièrement, c'est le réseau social Clubhouse qui a bénéficié, involontairement comme souvent, des commentaires du boss de SpaceX. Celui-ci est en effet apparu le 1er février dans une session de cette plateforme au succès grandissant. Du jour au lendemain, Clubhouse passait ainsi de 3 à 5 millions d'utilisateurs, devenant l'application la plus téléchargée sur l'App Store dans plusieurs pays dont l'Allemagne et le Japon. Beaucoup découvraient alors ce réseau social tout neuf fondé au printemps 2020, un outsider qui a pourtant su surfer rapidement sur la pandémie et ses nombreux confinements pour imposer son modèle. 

Le concept? Des chambres de discussion privées et accessibles sur invitation seulement, pouvant être animées par des quidams comme par des VIP. Contrairement à TikTok ou Instagram, rois de l'image, ce réseau social ne mise que sur le canal audio et surfe ainsi sur la tendance des postcasts. Et ça marche. Après avoir été majoritairement peuplé par les ténors des nouvelles technologies, le service est en train de se diversifier, accueillant par exemple des activistes, des people... 

Invitation requise

Certes, quelques caractéristiques inhérentes au principe de Clubhouse l'empêchent pour l'instant d'exploser et d'engranger des dizaines de millions d'adeptes d'un coup. Vous désirez vous y inscrire? Il faudra déjà réussir à le faire. Car l'admission sur la plateforme fonctionne actuellement sur le mode de l'invitation. Le candidat propose un nom d'utilisateur puis doit attendre d'être convié dans ce cénacle numérique. Une fois dans le saint des saints, le nouveau venu ne peut ensuite inviter que deux autres personnes. 

Autre obstacle de taille, Clubhouse n'est disponible que dans l'App Store d'Apple et exclusivement en anglais. Les géants du numérique ne risquent donc pas d'être ringardisés tout de suite par un engouement planétaire immédiat pour ce réseau social atypique. Reste que les choses s'accélèrent. Conscients qu'il faut casser les barrières initiales pour pouvoir croître, les responsables de l'appli auraient engagé il y peu la développeuse Mopewa Ogundipe, ceci dans l'optique de sortir une version Android de Clubhouse. 

Cette recrue jeune et talentueuse pourrait bien représenter un tournant stratégique pour ce réseau social qui se sent pousser des ailes. Preuve que la nouvelle plateforme est sur le bon chemin, les pointures des médias sociaux commencent à le copier, comme Snapchat et TikTok à leurs débuts, dont les fonctionnalités furent largement imités par l'empire Facebook. Twitter a ainsi inauguré il y a quelques semaines Spaces, une fonction de rooms de discussions audio qui semble très inspirée de Clubhouse. On suit bien sûr cet outsider prometteur avec attention.
 

Et quelques liens:

 

App Store: Clubhouse

Euopre 1: Comment les tweets d'Elon Musk font exploser les cours de Bourse

Business Insider: J'ai testé l'application Clubhouse pour comprendre pourquoi tout le monde en parle


Retour au blog