X

Recherches fréquentes

Société

Chers complexes

12 juillet 2019

 

Malgré les préceptes du Body Positive, qu’on se répète tous les matins comme un mantra, rien n’y fait. Face à la glace c’est indéniable, ils sont toujours là. Les kilos en trop ou les kilos manquants, les bourrelets, cette fieffée cellulite, les seins trop petits ou trop gros, les cuisses jugées épaisses et les mollets trop fins. Bref, les complexes.

Ça marche aussi pour les hommes (vive l’égalité), avec à choix, une musculature qu’on aimerait plus développée, un torse trop velu ou trop glabre, des poignées d’amour. Etc. Etc.

Mon corps, jamais assez bien

On a beau aimer notre corps comme il est, notre vanité nous pousse à rêver de l’optimiser. C’est à dire en direction de la norme qui flatte l’œil. Si on s’agace face au contenu estival des magazines féminins matraquant le parfait ‘beach body’, on googlise l’air de rien «exercice pour avoir le ventre plat». On focalise. On a l’intention de. 

Dans mon cas, il faudrait faire face à deux réalités: 

1.    Ce n’est pas en bookmarquant des vidéos de fitness que mes abdos vont miraculeusement s’activer. Il faudrait en fait songer à réaliser les exercices. Plus d’une fois par mois.

2.    De toutes façons, il est trop tard pour espérer sculpter son corps avant la plage. Car la plage, c’est maintenant ou jamais !

Nombriliste

Et si cet été on arrêtait de regarder son nombril et qu’on portait plutôt son regard vers l’horizon en profitant des vagues? Si on jetait un voile de bienveillance devant son miroir, et qu’on arrêtait de se scruter sous toutes les coutures et de se comparer à des chimères photoshoppées? Oui, même pendant les pénibles séances d’essayage de maillot de bain en magasin, sous des néons jamais flatteurs.

 

Cet été j’ai décidé de troquer ma glace réfléchissante contre l’autre type, celle qui est rafraîchissante. Je remets tout ça à plus tard - les complexes, les vœux pieux. Cultiver une insatisfaction face à sa silhouette, c’est finalement s’infliger une violence psychologique gratuite. Alors je glisse les programmes d’exercices dans mes bonnes résolutions de la rentrée, et cet été, je ferai quelques abdos pour la forme, comme un échauffement, mais sans aucune pression.

Je vous laisse, j’ai rendez-vous avec le lac…

Et vous, réussissez-vous à dompter vos complexes, et avez-vous aussi tendance à remettre les exercices à plus tard?

A lire aussi

Pour être bien dans sa peau sur la plage

 

 

Retour au blog