X

Recherches fréquentes

Pour la bonne cause

Don de cheveux: mode d'emploi

30 avril 2020

Le don de cheveu, ça veut dire quoi? En fait, lorsqu’on coupe une certaine longueur, l’idée est de conserver les mèches afin qu’elles servent à fabriquer des perruques. Des associations les récoltent pour soutenir les personnes atteintes du cancer.

Alors que privées de coiffeurs, nos tignasses ont poussé, cela peut être l'occasion de garder ses mèches pour aider une association.


L’an dernier, j'ai réalisé un don de cheveux. Les miens étaient très longs, et cela me consolait de les couper s'ils pouvaient être récupérés et servir pour fabriquer des perruques! La démarche est facile, car on peut simplement transmettre son don capillaire par courrier à une association, ou se rendre chez un coiffeur partenaire.

Il faut toutefois couper une certaine longueur pour que les mèches puissent être utilisées, et respecter un protocole de coupe et d'envoi. En Suisse, je n'ai pas trouvé d'asso récoltant des cheveux: par contre, il y en a en France et en Belgique.

Perruques et don de cheveux en Suisse

Si en Suisse, ce type de don n’est pas très demandé selon la Ligue contre le cancer, c'est car les perruques en cheveux synthétiques, moins coûteuses, sont plus utilisées. En plus, les assurances (AI et AVS) versent une compensation financière pour l'achat d'une perruque ou de foulards. Il existait une association romande qui récoltait des mèches de cheveux, Chauve pour la bonne cause, mais qui a tiré sa révérence. Quelques perruquiers en Suisse-alémanique acceptent des dons, mais il ne s’agit alors pas d’œuvres caritatives.

 

Des dons de mèches chez l'association Fake Hair Don't Care. (DR)

Un don de cheveux dès 10 cm de long

Difficulté supplémentaire pour mon don: j’avais décoloré les pointes de mes cheveux, et les avais colorées. Ma difficulté a été de trouver une association acceptant des cheveux décolorés et teints! De nombreuses associations revendent les mèches envoyées à des professionnels, et utilisent l’argent ainsi récolté pour venir en aide aux malades du cancer. D’où les contraintes de longueur et la demande de cheveux «vierges» (= non colorés ou décolorés).

Par contre, chez Fake Hair don’t Care, une association française, les cheveux décolorés et teints sont acceptés s'ils sont en bonne santé. Les mèches des donateurs seront utilisées dans la confection de perruques par des artisans bénévoles, et seront teintes dans une couleur uniforme avant utilisation. L'association accepte les dons à partir d’une longueur de 10 cm.

Plusieurs dons nécessaires pour fabriquer une perruque

«Il faut les mèches de 6 à 8 donateurs pour réaliser une seule perruque», m'explique Ines Mahallawy, 26 ans, l'une des fondatrices de l’association créée en 2016, jointe par téléphone. «Aujourd’hui, nous recevons des dons du monde entier», ajoute cette étudiante en droit. La production des perruques reste modeste depuis le lancement, et celles-ci sont destinées à des femmes, hommes ou enfants touchés par le cancer et ayant perdu leurs cheveux à cause d’une chimiothérapie.

«Pour ces femmes et hommes, porter une perruque permet d’être rassuré sur leur apparence. Or certains renoncent à cause du prix», regrette-t-elle. «Un business est créé autour du cancer et notre association veut se situer à contre-courant de cela.» Elle propose ainsi des tarifs plus bas que ceux du marché. Les perruques sur mesure sont confectionnées dans un délai de deux mois, et peuvent imiter la coupe naturelle de la personne. «Elles reviennent entre 600 et 1000 euros (env. 640 à 1070 fr.), contre plus de 2500 € (2675 fr.) habituellement», explique Ines. «Nous informons aussi les malades des autres possibilités: perruque industrielle, en cheveux synthétiques, turbans.»


Envoyer ses mèches: suivez le guide

Attention, quelle que soit l’asso choisie, il y a une marche à suivre précise pour son envoi de mèches. Avant de les couper, il faut les faire tenir avec deux élastiques. C’est expliqué sur cette image, regardez bien. Sans cela, les cheveux peuvent se retrouver à l’envers, et seront inutilisables.
 

Image: Fake hair don't care

Les instructions pour envoyer des mèches lors d'un don de cheveux.


Il est possible de les couper chez soi ou de se rendre chez un salon de coiffure partenaire. En Suisse, il n’y en a qu’un répertorié sur le site de l’association: le salon Tralalal'Hair à Estavannens (canton de Fribourg). Or il ne faut pas hésiter à demander à son coiffeur s’il serait prêt à jouer le jeu. L’association accepte d’ailleurs de nouveaux salons dans son réseau (il suffit de les contacter).

Expliquer la démarche à son coiffeur

Pour couper 10-15 cm de mes cheveux, j’ai pris rendez-vous chez un coiffeur, en lui expliquant le principe du don en amont par téléphone. Bien disposé à suivre le protocole, il accepte. Le jour du rendez-vous, il place les élastiques comme sur l’illustration avant de couper les mèches. Attention, il doit garder une marge afin de pouvoir réaliser la coupe. Je me suis même laissée convaincre de raccourcir quelques centimètres de plus - pour la bonne cause.

Je suis rentrée à la maison avec une nouvelle coupe et un sachet en plastique contenant mes mèches. Il ne restait plus qu’à les glisser dans une enveloppe pour les envoyer à l’adresse de l’association. C’est aussi facile que ça. Et quelques mois plus tard, j’ai reçu un e-mail de remerciement qui m’a bien touché!

Si vous avez envie vous aussi de faire un don de cheveux, voici le site de Fake Hair Don’t Care  (don de mèches dès 10 cm, peuvent être décolorés ou teints)
 

Liens

D'autres associations à qui adresser ses dons dans les pays voisins:

Solid’hair (au moins 25 cm et cheveux vierges, ni teints ni décolorés ) Cette association française vend les cheveux à des perruquiers. Ensuite, elle vient en aide à des personnes atteintes du cancer et en difficulté financière en France pour l’achat d’une perruque. Il existe des coiffeurs partenaires en Suisse

Coupe d’Eclat  (au moins 30 cm, mais peuvent être colorés, gris, etc). L’association belge revend les cheveux à des perruquiers. Elle apporte ensuite une aide financière aux personnes atteintes du cancer se trouvant dans une situation précaire et souhaitant acheter une perruque, via les assistants sociaux des hôpitaux belges.

 

A lire aussi sur Cooperation.ch: