X

Recherches fréquentes

Test beauté

Drôle de cuisine: nettoyer sa peau avec Waso

24 avril 2020
 Photo: T. Tissot


On teste aujourd’hui les nouveaux soins ludiques de la gamme Waso de Shiseido, sortis des laboratoires pointus de la marque franco-japonaise!

La gamme s'inspire de la tradition culinaire nippone du washoku, qui consiste à respecter la saveur de chaque ingrédient. Chacun des soins Waso tire ainsi parti d'actifs issus d'aliments typiques, comme le saké, la sauce soja ou le natto, ces graines de soja fermentées au goût déroutant pour les étrangers.

Des soins inspirés d'aliments fermentés

Dans la culture nippone, ces aliments sont prisés pour leurs effets sur la santé, la fermentation produisant des enzymes riches en nutriments. Shiseido s’est inspiré de leurs bienfaits pour les intégrer dans des soins pour la peau. Toutefois, il faut noter que les cosmétiques de cette marque sont conventionnels, et les formules testées aujourd’hui ne sont globalement pas naturelles, même si elles intègrent des ingrédients naturels piochés dans le répertoire de la cuisine.

Où les trouver en ce moment? Une partie de la gamme Waso est disponible sur le site en ligne d’Import Parfumerie (livraison gratuite actuellement)

Waso: les nettoyants peau fraîche Sakura et Azuki

 T. Tissot

Ces nettoyants pour le visage existent en deux versions: Azuki et Sakura. Comme actif, ils contiennent notamment de la gelée d’agar-agar, tirée de l’algue rouge. Ces soins ôtent ainsi l’excès de sébum, les impuretés et cellules mortes, et procurent une sensation de fraîcheur. Le nettoyant peau fraîche Sakura, rose clair, contient de l’extrait de fleur de cerisier, et l'autre contient un extrait de haricot azuki, un ingrédient utilisé dans de nombreuses douceurs nippones (voir la bande-annonce du très beau film «Les Délices de Tokyo»).

Test de ces nettoyants pour le visage

Leurs packagings plats, qui ressemblent à des recharges aux jolies couleurs, sont pensés pour être facilement transportés dans une valise. J’appréhendais que plus de produit que nécessaire n'en sorte, mais la texture du soin et leur ouverture les rend facile à doser dans sa main sans en renverser par maladresse.

Les deux nettoyants moussent agréablement et laissent une impression de peau vraiment super propre. Comme s'ils remettaient la peau à zéro. Après ce nettoyage, la mienne réclame sa dose de crème quotidienne! J'imagine que cela peut-être un peu trop pour les peaux fragiles. Côté parfum, ils me rappellent tous deux celui… de l’adoucissant. L’odeur de la version Sakura est à la fois tendre et rafraîchissante. Celle d’Azuki est légèrement sucrée. Impossible pour moi d'en déterminer un préféré, j'apprécie les deux parfums!

Azuki: Waso Reset Cleanser Sugary Chic de Shiseido, 15 fr. 90 pour 90 ml
Sakura: Waso Reset Cleanser City Blossom de Shiseido, 15 fr. 90 pour 90 ml


Waso: l’eau de beauté 3 en 1 

  T. Tissot

Inspiré de l’amazake, une boisson au riz fermenté (comme un saké sucré sans alcool), cette eau de beauté a une triple action. Pensée pour les filles pressées, elle remplace plusieurs étapes dans un rituel du matin. A la fois, elle nettoie, hydrate et élimine en douceur les cellules mortes, l’excès de sébum et les impuretés. La peau est prête pour l'étape suivante: crème hydratante, ou directement le maquillage.

Test de cette eau de beauté de Shiseido

J'aime bien l'idée d'utiliser ce soin le matin, pour une routine accélérée. Avant d'en prélever sur un coton, il faut secouer énergiquement le flacon, car la poudre anti-brillance qu'il contient se dépose au fond. J’apprécie beaucoup cette eau pour sa douceur: j’en ai testée une autre d’une marque coréenne ce mois (Dr Jart+), que j’ai trouvée très agressive. Celle de Shiseido repose sur une formule douce, sans tensio-actifs, ainsi que sans huiles minérales. Son action anti-brillance pourra donner un coup de pouce aux peaux à tendance grasse. Je l’utilise parfois aussi le soir, après le démaquillage, pour nettoyer les derniers résidus.


Crème star de l'hydratation de la gamme Waso

  T. Tissot

Après les soins pour se nettoyer la peau, voici un produit différent de la gamme Waso: une crème "ultra-hydratante". Ici, l’ingrédient clef est de l’extrait de graines de soja fermentées, une préparation appelée natto, considérée comme un super-aliment par les Japonais. La crème ultra-hydratante riche contient en plus des cellules de carotte. Son action annoncée par la marque: apporter une hydratation durant plusieurs heures. Utilisée régulièrement, elle renforce peu à peu les fonctions de barrière cutanée, pour restaurer les capacités naturelles de la peau à retenir l’hydratation, lisse aussi les pores et régule les sécrétions de sébum.

En test!

La texture est étonnante, à la fois enveloppante et aérienne, elle fond sur la peau et laisse un voile frais, sans film gras. Si on regarde de près, elle fait aussi quelques fils, comme le natto! Après application, la peau est lisse et douce et ce soin distille un parfum frais. Ayant la peau un peu sensible, je préfère habituellement des crèmes n’en contenant pas, mais ce détail olfactif séduira les amatrices. A appliquer matin et soir, elle apporte une dose d'hydratation, tout en légèreté. Ce n'est cependant pas suffisant pour ma peau souffrant du confinement en ce moment, et je me tourne plutôt vers des formules nourrissantes.

Waso Giga-Hydrating Rich Cream de Shiseido, (30 ml, petit format), 22 fr.90 chez Import Parfumerie

 

Voilà pour le test de cette gamme inspirée d'aliments typiquement japonais et aux couleurs acidulées. Avec leur côté plus ludique que les autres soins très techniques de la marque, Shiseido tente d'intéresser des consommatrices plus jeunes, la fameuse génération des Millennials. A voir s'ils feront mouche. Je trouve personnellement le design des packagings très séduisant et réussi!

 

Retour au menu du Blog des tendances

 

D'autres tests sur le Blog des tendances mode et beauté