Des champions au-dessus du Léman | Coopération
X

Recherches fréquentes

Des champions au-dessus du Léman

Le 19 septembre, lors du Red Bull Flugtag, des machines volantes à propulsion musculaire planeront au-dessus du lac Léman, à Lausanne. L’équipe Coop compte parmi elle l’inventeur Andreas Reinhard, ainsi que le médaillé olympique de bobsleigh Beat Hefti. 

TEXTE
PHOTO
 CHRISTOPH KAMINSKI | DR
06 septembre 2021
L’équipe «Hai i i» lors de leur meeting à Hausen am Albis (ZH). De gauche à droite: Roland Tanner (52 ans), Andreas Reinhard (65 ans), Alex Sonderegger (31 ans), Urs Aeberhard (50 ans) et Fredy Steinmann (53 ans). Manquait à l’appel lors de cette séance photo: Beat Hefti (43 ans).

L’équipe «Hai i i» lors de leur meeting à Hausen am Albis (ZH). De gauche à droite: Roland Tanner (52 ans), Andreas Reinhard (65 ans), Alex Sonderegger (31 ans), Urs Aeberhard (50 ans) et Fredy Steinmann (53 ans). Manquait à l’appel lors de cette séance photo: Beat Hefti (43 ans).

Le team Coop qui participera au Red Bull Flugtag le 19 septembre à Bellerive-Plage à Lausanne n’est autre que «Hai i i», le détenteur du record suisse de distance de vol en 2016 à Zurich avec 55,5 m. Dans cette fameuse équipe, on retrouve quatre grands gabarits du bobsleigh helvète avec, à leur tête, Beat Hefti, quadruple médaillé olympique, dont l’or aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014. La machine volante a été élaborée par l’inventeur et aviateur Andreas Reinhard, déjà à l’œuvre il y a cinq ans. Son ambition est une nouvelle fois très claire: battre le record du monde de 78,64 m établi par une équipe californienne en 2013, mais sur une rampe de départ plus haute.

«Le challenge du Red Bull Flugtag est de trouver une bonne solution contre la gravité, explique Andreas. L’engin volant doit glisser dans les airs de manière optimale et le pilote ne doit pas avoir le poids d’un sumo!»

Le modèle réduit de la machine volante en plein test de vol à la fin du mois d’août.

Y a-t-il un pilote dans l’avion?

C’est pourquoi il a choisi Alex Sonderegger, un mécanicien sur vélo qui pèse à peine 58 kg et qui n’est pas aviateur. «Nous avons créé un avion qui vole plus ou moins complètement seul. Le pilote ne doit faire que de petites corrections. Celles qui sont faites avec un avion durant son vol vont forcément le freiner. C’est un avantage d’avoir un pilote qui n’est pas influencé par l’aviation classique», souligne l’inventeur, qui a volé sur 106 différents modèles d’avions et d’hélicoptères!

Les concepteurs, dont Andreas Reinhard, ont effectué les premiers vols avec le modèle de la machine volante à fin août.

«Moins tu corriges et plus l’avion vole efficacement! La seule chose essentielle est d’économiser l’énergie! Et la source d’énergie est insufflée par les quatre pousseurs.» En quoi justement la machine volante de 2021 est-elle différente de celle de 2016? Et quelles modifications ont été apportées? «L’envergure des deux ailes de gauche à droite est limitée à 10 m. Par contre, nous avons modifié le profil des ailes. Elles sont 20% plus larges qu’en 2016. L’engin est aussi plus léger. Son poids est à peu près de 50 kg, contre 62 kg en 2016», détaille notre interlocuteur. Puis d’ajouter: «La machine dispose également d’un fly-by-wire system, c’est-à-dire des commandes de vol électroniques comme sur un Airbus!» Le nom de l’équipe «Hai i i»est un jeu de mots entre le terme «Hai» (requin en allemand), et l’entreprise d’Andreas, iii solutions, qui se trouve à Hausen am Albis (ZH).

Un capitaine hors du commun

Jamais à court d’idées et de motivation, Andreas Reinhard est bel et bien un personnage hors du commun. Il a déjà déposé plus de 90 brevets d’invention dans sa vie et est aussi un pianiste de musique classique et de jazz, qui aime improviser et chanter. Il s’adonne même à l’alpinisme et l’escalade et fait de la voile avec un catamaran sur le lac de Thoune. Il parle également bien le français, car il a un pied-à-terre près de Caux (VD), en dessous des Rochers-de-Naye. «Les seuls voisins que j’ai ont deux ailes ou quatre pattes», sourit-il. Ce touche-à-tout a aussi une devise: «Celui qui veut aller dans les airs doit garder les pieds sur terre!»

 

«Celui qui veut aller dans les airs doit garder les pieds sur terre!»

Andreas Reinhard aviateur, inventeur et chef de l’équipe «Hai i i» sponsorisée par Coop