Un succès bâti sur des bases solides | Coopération
X

Recherches fréquentes

Actuel
Bilan 2020

Un succès bâti sur des bases solides

Coop affiche en 2020 des résultats solides, avec une forte croissance pour les supermarchés et un record en matière de produits durables. Lors de la présentation du bilan annuel, Joos Sutter, chef de Coop, a remercié la clientèle pour sa confiance et les collaborateurs pour leur engagement pendant la crise sanitaire.

22 février 2021
La nouvelle ligne esthétique des magasins - ici  à Vich (VD) - plaît  à la clientèle.

La nouvelle ligne esthétique des magasins - ici à Vich (VD) - plaît à la clientèle.

Un chiffre d’affaires en baisse à peine perceptible – 30,2 milliards de francs – et un bénéfice stable de 539 millions de francs: on pourrait penser que 2020 a été une année comme les autres pour Coop. Pourtant, l’invitation à la conférence de presse pour la présentation du bilan du groupe, la semaine dernière, était révélatrice des difficultés qu’entraîne, aujourd’hui encore, la pandémie de coronavirus: cette année, la réunion ne s’est pas tenue, comme de coutume, au Centre de séminaires Coop à Muttenz (BL), mais en ligne.

Supermarchés en verve

C’est avec une joie palpable que le chef de Coop Joos Sutter a annoncé les résultats des supermarchés Coop en 2020: hausse du chiffre d’affaires de 1,5 milliard de francs (+14,3%), gain notable de parts de marché et engagement de plus de 1300 nouveaux collaborateurs. Des chiffres qui sont loin d’évoquer une crise. Joos Sutter a rappelé que le groupe avait profité, comme l’ensemble du commerce de détail, du fait que les Suisses ont davantage cuisiné à la maison, les restaurants étant fermés. En même temps, le tourisme d’achat a chuté.

  Joos Sutter, chef de Coop: «Coop a réussi à garantir l’approvisionnement en permanence.»

Joos Sutter a énuméré cinq facteurs expliquant la progression supérieure à la moyenne enregistrée par Coop l’année dernière. Tout d’abord, une stratégie focalisée sur les besoins de la clientèle et l’activité principale du groupe, ce qui a permis à l’entreprise de gagner des parts de marché avant même la pandémie. Ensuite, la relation de proximité avec les clients grâce aux 944 magasins quadrillant toute la Suisse. Joos Sutter a encore cité l’assortiment le plus imposant de produits durables, très demandés pendant le semi-confinement. «Nos filiales peuvent compter sur d’excellents collaboratrices et collaborateurs. Ils appliquent les règles de protection de manière systématique, ce qui leur vaut la confiance de nos clientes et clients», a encore argumenté Joos Sutter.

Enfin, le chef de Coop a mis en avant le concept architectural moderne des magasins, qui plaît manifestement autant à lui qu’à ses clients. Un succès confirmé par les bons résultats des magasins récemment construits ou rénovés – 51 de plus l’année dernière –, ce qui porte à 157 le nombre de supermarchés Coop adoptant le nouveau concept.

Les nouveaux concepts de magasin séduisent.

L’importance des produits bio et des labels durables dans le succès de Coop peut se mesurer à l’aune de deux chiffres record. Pour le bio (produits portant le Bourgeon de Bio Suisse, y compris Demeter et le label bio de l’UE), le chiffre d’affaires a franchi pour la première fois la barre des 2 milliards de francs. L’année dernière, les ventes de l’ensemble des produits durables (parmi lesquels des labels comme Hautes-tiges Suisse, Fairtrade Max Havelaar) ont progressé de 738 millions de francs, pour s’établir à 5,4 milliards de francs. Dans ce domaine, Coop renforce son engagement avec différentes initiatives, notamment en faveur de la mobilité à hydrogène. Joos Sutter a ainsi souligné qu’au cours des cinq dernières années, le groupe avait réussi à réduire d’environ 38000 tonnes ses émissions globales de CO2.

Assortiment complet de produits à bas prix

Par ailleurs, Coop met un point d’honneur à proposer à sa clientèle un assortiment complet et attractif de produits à bas prix, tant dans les super­marchés que dans les autres magasins. L’ajout de 420 produits à la gamme Prix Garantie, forte aujourd’hui de 1300 articles, porte ses fruits. Avec les produits durables, la vente des produits Prix Garantie a enregistré la plus forte hausse en 2020. Dans ce contexte, Coop a investi 145 millions de francs l’année dernière pour réduire le prix de 1000 articles supplémentaires.

La stratégie des deux piliers paie

Le groupe Coop a pu se développer même s’il a souffert de la pandémie et du semi-confinement, tout comme d’autres entreprises. «Notre stratégie de diversification basée sur deux piliers (commerce de détail et commerce de gros/production) a fait ses preuves», s’est réjoui Joos Sutter. Les conséquences négatives de la pandémie pour Coop se sont surtout fait sentir dans le secteur de la gastronomie et dans les activités internationales de livraison en gros du groupe Transgourmet. Si les magasins de libre-service «Cash & Carry» en Allemagne et en Europe de l’Est ont pu contribuer au maintien des ventes, le secteur du commerce de gros a enregistré, dans l’ensemble, des résultats inférieurs de 13,3% en 2020 par rapport à 2019.

Dans le commerce de détail, Coop est orienté vers le marché suisse. Le secteur non-alimentaire s’est redressé de manière étonnamment rapide après le confinement, a souligné Joos Sutter. Les magasins d’aménagement d’intérieurs Livique/Lumimart, les magasins de bricolage Brico+Loisirs, ainsi que les professionnels de la cuisine de Betty Bossi, ont chacun progressé de plus de 10%. Les pharmacies Coop Vitality arrivent juste derrière, avec une hausse de 9% du chiffre d’affaires. Même Interdiscount peut se prévaloir d’une croissance de 4% sur le marché très compétitif de l’électronique domestique. En revanche, la situation a été plus difficile pour les enseignes situées dans les centres-villes: Import Parfumerie, The Body Shop, Christ Montres & Bijoux, ainsi que les magasins Coop City, ont souffert de la rareté des passants. A l’inverse, Steinfels Swiss, fabricant de cosmétiques et de produits de nettoyage, a eu fort à faire pour approvisionner la Suisse en produits désinfectants. Le supermarché en ligne coop.ch a, lui, le vent en poupe: il a enregistré une croissance de 45,5% en 2020, gagnant encore des parts de marché.

La fin d’une ère

Joos Sutter a été proposé par l’Assemblée des délégués de Coop pour succéder au président du Conseil d’administration, Hansueli Loosli (65 ans). Cette nomination sera soumise à l’Assemblée des délégués en mai. Joos Sutter a dressé un bilan positif: «Le groupe Coop a enregistré une forte croissance, notamment avec l’expansion de Transgourmet. L’entreprise repose sur de très bonnes bases financières. En outre, Coop est un employeur attrayant qui offre de nombreux débouchés et moult possibilités de développement de carrière.» Joos Sutter a souligné la position de numéro un inconstesté de Coop en matière de durabilité et s’est réjoui des réductions de prix massives sur toute la gamme de produits, avant de faire ses adieux, en tant que chef de Coop pendant dix ans, au groupe de journalistes virtuellement assemblés.