X

Recherches fréquentes

ACTUEL
EN MAGASIN

«L'engagement est impressionnant»

Joos Sutter, le président de la Direction générale de Coop, visite les points de vente et s’est rendu à Bulle (FR) avec Sissigno Murgia, chef de la région de vente Suisse romande. Ils sont impressionnés par la motivation et les performances des collaborateurs.

PHOTO
Heiner H. Schmitt
14 avril 2020
Le gérant de Coop Le Câro Centre, José Barreto, avec le chef de Coop, Joos Sutter.

Le gérant de Coop Le Câro Centre, José Barreto, avec le chef de Coop, Joos Sutter.

Le ciel est clair et le soleil déjà vif dans ce vendredi matin où les premiers clients arrivent à Coop Le Câro Centre, à Bulle. Chacun garde ses distances, se désinfecte les mains avant d’accéder au magasin, tandis que la collaboratrice Rita Monteiro compte les entrées et décompte les sorties, pour que soit respecté le nombre possible de personnes à l’intérieur de l’hypermarché.

But du passage du chef de Coop Joos Sutter dans ce magasin en Suisse romande? «Chaque semaine je fais des visites parce que c’est important, et plus encore maintenant, de voir la réalité des magasins.»

Le CEO de Coop avec le chef de la région de vente Suisse romande, Sissigno Murgia.

Et le chef de Coop se réjouit de montrer la bonne préparation du Câro et de ses rayons. «Voyez par exemple ici, aux fruits et légumes, c’est vraiment top: je viens de dire au chef de rayon que ça peut constituer une référence en tout temps, et pas seulement dans la situation actuelle.»

Côté approvisionnement? «Je ne peux que répéter qu’on a assez de marchandise, c’est la grande demande qui nous a posé problème au début», précise Joos Sutter. Et le chef de la région Suisse romande Sissigno Murgia de noter que «la logistique a maintenant trouvé son rythme. Fruits, légumes, produits laitiers: l’alimentaire fonctionne bien. Il y a des familles d’articles dans le non alimentaire qui ont un peu plus de difficultés, mais ce n’est pas très marquant.»

Entrées et sorties: Rita Monteiro compte le nombre de clients présents dans le magasin.

Le gérant du Câro José Barreto évoque aussi les mesures prises et mises en place: «Elles ont rassuré les collaborateurs, qui sont désormais plus sereins et travaillent dans un climat vraiment positif.» S’il y a une différence? «Non, ça n’a pas changé. On est là pour servir nos clients, et puis on aime ce métier.» Et l’intégration du personnel des filiales qui ont dû fermer? «Oui, ça se passe bien, parce que c’est facile. C’est comme une grande famille, surtout ceux qu’on connaît et qui sont dans le Centre, au Coop brico+loisirs par exemple.»

Claudia Pinto, apprentie, rencontre pour la première fois Joos Sutter qui lui pose une question sur les œufs.

Reconnaissance aux collaborateurs

«Ce qui m’impressionne vraiment, relève Joos Sutter, c’est le travail des collaborateurs en ce moment et comment ils réagissent à la situation. L’engagement du personnel, c’est incroyable. Grand respect de ma part pour toutes les performances des collaborateurs et tout ce qu’ils font dans les magasins.»

Comme il en arrive dans toute la Suisse, les remerciements aussi affluent au Câro. «Beaucoup de clients nous remercient d’être là dans cette période difficile, d’avoir le moral et d’être positif», indique José Barreto.

La matinée avance au Câro où, à la sortie, un écran renseigne sur la production en énergie solaire du bâtiment: depuis une année, les tonnes de CO₂ économisées équivalent à 51 tours du monde d’une petite voiture.