Bio jusqu'à la dernière fibre | Coopération
X

Recherches fréquentes

Spécial Bio
Naturaline

Bio jusqu'à la dernière fibre

Vêtements, linges de lit et de bain en coton bio: depuis 25 ans, la marque propre Coop Naturaline propose des textiles fabriqués de façon durable et équitable.

TEXTE
17 février 2020

«Au départ, il s’agissait plutôt d’un coup d’essai ou d’un hobby», explique Patrick Hohmann (69 ans) en évoquant les débuts de la culture du coton bio en Inde et en Tanzanie. C’était il y a trente ans. «J’avais demandé à un agriculteur comment il s’en sortait avec la culture du coton et combien cela lui rapportait», raconte le fondateur de la société Remei. A l’époque, il exerçait dans le commerce du fil de coton depuis 1983 déjà. Il constate alors que les revenus des producteurs de coton ne leur suffisent pas pour vivre. «J’ai cherché une méthode de culture qui permettrait aux agriculteurs d’être moins endettés.» Mais rares étaient les acteurs du marché à s’intéresser au coton produit de façon durable.

Coop s’implique

Mais tout va changer quelques années plus tard. Coop décide de s’impliquer et lance en 1995 Naturaline, sa marque propre de textiles en coton 100% bio, ce qui permet à l’idée de Patrick Hohmann de prendre son essor et transforme la vie de près de 5000 producteurs de coton et de leurs familles. En 1997, le détaillant et Remei créent ensemble la fondation bioRe. Tandis que Remei est responsable du négoce du coton, de la fabrication des textiles ainsi que des achats de matière première auprès des agriculteurs à un prix équitable, bioRe s’occupe du développement des infrastructures et des questions sociales telles que la formation, la santé ou l’alimentation dans les pays concernés. La fondation promeut également l’agriculture biologique et mène des recherches sur les semences (lire l’interview en page 53).

Les chiffres montrent que les textiles à base de coton issu de l’agriculture durable et équitable répondent aussi à une demande de la clientèle: depuis de nombreuses années, Coop est le numéro un mondial dans ce domaine.

 


Traçabilité

Du champ au magasin

Depuis 2013, les consommateurs peuvent savoir d’où vient le produit Naturaline qu’ils ont acheté. Sur les textiles dotés du label de qualité «bioRe Sustainable Textiles» est cousue une étiquette spécifique. Sur celle-ci figure un code QR qui peut être scanné avec un smartphone, ainsi qu’un numéro d’identification. En entrant ce dernier sur le site de bioRe, il est possible de retracer sur une carte le chemin parcouru par le coton, depuis sa culture jusqu’à la fabrication du produit final, en passant par sa transformation en tissu.