Coop réduit le plastique | Coopération
X

Recherches fréquentes

DURABILITé
PLASTIQUE

Coop réduit le plastique

Dans la mesure du possible et du raisonnable, Coop renonce au plastique. L’accent est toujours mis sur l’avantage écologique.

TEXTE
15 juin 2020
Les Multi-Bag réutilisables pour les fruits et légumes en vrac sont une alternative au plastique très appréciée.

Les Multi-Bag réutilisables pour les fruits et légumes en vrac sont une alternative au plastique très appréciée.

Le plastique n’est pas que du matériau d’emballage, il est aussi matière à discussion. Depuis quelques années, l’appel à réduire son utilisation résonne fort. Les mesures en ce sens se multiplient. Ainsi, Coop vend les oignons et agrumes dans des filets en cellulose, et les pommes et poires dans du papier à base d’herbe. Pour certains fruits et légumes bio, l’Elastitag ou un autocollant remplace l’emballage. Des Multi-Bag en cellulose proposés dans les rayons fruits et légumes sont réutilisables et peuvent se substituer aux sachets jetables. Dans le domaine non alimentaire, les clients peuvent acheter de la vaisselle et des gobelets réutilisables en papier. Ils trouveront aussi en magasin une brosse à dents en bois de chêne suisse. Depuis 2012, Coop a déjà économisé 24000 tonnes d’emballages ou a mis en place des alternatives durables. Dans tous ces efforts, l’objectif de Coop n’est pas l’abandon pur et simple du plastique. «Nous apportons des changements uniquement là où c’est écologiquement utile», déclare Salome Hofer, responsable développement durable et politique économique chez Coop. En ce qui concerne le choix des matériaux d’emballage, c’est le bilan écologique qui est pris en compte. Le plastique n’est pas toujours le plus mauvais choix (voir l’interview en page 68). Lors de l’examen d’un type d’emballage, les priorités sont les suivantes: 1. Le produit est proposé non emballé. 2. Le matériau d’emballage est recyclable dans le système suisse. 3. L’utilisation de matériau d’emballage est réduite. 4. Les matériaux utilisés sont séparables. 5. L’emballage est constitué de matériau recyclable (voir plus bas).

Moins de plastique pour les produits bio

Les légumes et les fruits bio sont souvent vendus sous film plastique, ce qui est pour beaucoup incompréhensible. L’explication est simple: les emballages protègent les produits de qualité Bourgeon d’une dégradation précoce et permettent d’appliquer l’étiquetage requis par la loi. Dans ce domaine, la devise de Bio Suisse est cependant la suivante: «Autant que nécessaire et aussi peu que possible.» La Haute école des sciences de la vie (FHNW) indique dans une étude quels fruits et légumes bio résistent suffisamment bien sans emballage, ainsi que des solutions permettant d’économiser le matériau d’emballage et de distinguer clairement les produits bio des produits classiques. D’ici à la fin de l’année, Coop souhaite, en collaboration avec les fournisseurs Bio Suisse, proposer environ 60% de ses fruits et légumes bio sans emballage.

Acte n° 377

Gérer le plastique de manière responsable


Les rayons de Coop accueillent de plus en plus d’emballages sans plastique et de produits sans emballage. Depuis 2012, près de 24000 tonnes d’emballages ont ainsi été économisées ou optimisées sur le plan écologique. L’objectif est de porter ce chiffre à 4000 tonnes supplémentaires d’ici à la fin de l’année.

www.des-paroles-aux-actes.ch/377


Des gestes engagés

Coop met en œuvre différentes mesures en faveur de la réduction du plastique... et propose à ses clients de bonnes alternatives.

Nouveaux matériaux

Coop investit dans le développement de nouveaux types d’emballages sans plastique, notamment pour les œufs ou les fruits et légumes. 

 

Sans microplastique

Les produits cosmétiques naturels de Coop Naturaline sont exempts de microplastique, nocif pour l’environnement.

 

La cellulose

Les Multi-Bag en cellulose certifiés FSC qui remplacent les sacs en plastique connaissent un grand succès. Déjà plus d’un million d’entre eux ont été adoptés. 

 

Emballages supprimés

La part des fruits et légumes bio vendus sans emballage doit augmenter de 60% d’ici à la fin de l’année. 

 

Moins de plastique neuf

L’utilisation de flacons en PET recyclé pour les produits ménagers permet de réduire l’utilisation de plastique neuf de 116 tonnes par an.

 

Alternatives proposées

Tous les supermarchés Coop proposent de la vaisselle jetable sans plastique. 

 

Couverts en bois

Tous les restaurants Coop et les points de vente Coop to go proposent des couverts à emporter en bois FSC et des gobelets en carton. Cette mesure permet de réduire de 5 tonnes par an l’utilisation de plastique. 

 

 


Recyclage du plastique chez Coop

Il est possible de rapporter chez Coop et Coop Pronto toutes les bouteilles à boissons portant le sigle officiel de l’association PET-Recycling Schweiz. On peut aussi déposer dans les stations de recyclage les bouteilles de lait en polyéthylène (PE) et d’autres flacons à usage domestique contenant, par exemple, des sauces, du vinaigre ou de l’huile, de la lessive ou des produits ménagers, du shampoing ou du gel douche, du savon, des lotions, des crèmes ou de l’engrais. Que deviennent ensuite les bouteilles en PET recyclées? Des bouteilles neuves! Ainsi, depuis peu, toutes les bouteilles d’eau minérale de Swiss Alpina sont fabriquées à 100% en PET recyclé. Les bouteilles de produits ménagers et de nettoyage d’Oecoplan, ainsi que celles des huiles alimentaires de marque propre du distributeur, contiennent aussi du PET recyclé. Ce dernier n’est pas recyclé uniquement en bouteilles, mais également en textiles ou en sacs.

Que pensent les Suisses du recyclage du plastique? Un sondage représentatif le montre: pratiquement tous y contribuent!

 

Salome Hofer

34 ans, responsable développement durable et politique économique chez Coop

«Nous évaluons chaque emballage»


1. Que fait Coop pour limiter l’utilisation de plastique?

La réduction du plastique fait partie de nos préoccupations majeures. Depuis 2012, nous avons économisé ou remplacé par des emballages plus durables, comme du papier d’herbe, près de 24 000 tonnes d’emballages dans nos supermarchés. Notre objectif est d’arriver à 4000 tonnes supplémentaires cette année. Coop met un point d’honneur à trouver la solution la plus adaptée et la plus écologique, en fonction du produit et des exigences en matière d’emballage.
Découvrez nos mesures sur: www.des-paroles-aux-actes.ch/reduction-du-plastique

2. Pourquoi Coop ne se sépare-t-elle pas complètement des emballages plastiques?

La production des aliments a de nombreuses conséquences sur l’environnement. Selon une étude de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), les emballages ne représentent en moyenne que 2% de l’impact environnemental. L’emballage d’un produit sert en principe à allonger sa durée de conservation. Malheureusement, la réduction des emballages ne contribue pas toujours à améliorer l’écobilan global. En effet, si leur abandon se traduit par une hausse du gaspillage alimentaire ou une accélération de la dégradation des aliments, où est le bénéfice dans tout ça?

3. Il existe bien des matériaux alternatifs comme le verre et le papier...

La fabrication du papier et du verre mobilise un grand nombre de ressources. Le bois, matière première du papier, doit être exploité avec parcimonie. Le recyclage du verre nécessite des températures de fusion élevées, ce qui représente beaucoup d’énergie. De plus, le papier et le verre sont plus lourds que les emballages plastiques, ce qui a des conséquences négatives sur le transport et les émissions de carbone. Chez Coop, nous évaluons chaque emballage d’un point de vue technique et écologique, et nous utilisons, pour chaque produit, celui qui répond le mieux à toutes ces exigences.

4. Pourquoi Coop n’offre-t-elle pas plus de possibilités pour faire ses courses sans emballage?

Coop offre tout un éventail de possibilités pour des courses zéro déchet:

  • Il est possible d’amener ses propres contenants aux rayons viande, poisson et fromage.
  • Tous les restaurants Coop proposent de la vaisselle réutilisable reCIRCLE pour les plats à emporter, que l’on peut rapporter une fois le repas terminé.
  • Tous les restaurants Coop disposent de gobelets à café réutilisables.
  • Tous les points de vente Coop proposent des Multi-Bag, qui permettent de se passer de sacs en plastique au rayon fruits et légumes.
  • Des noix et des fruits secs sont vendus en vrac au rayon fruits et légumes. Il est possible, là aussi, d’utiliser son Multi-Bag.
  • Coop propose des bouteilles de bière consignées.

5. Pourquoi ne fabrique-t-on pas des emballages en plastique bio?

En plus de remplacer le pétrole, ils ont l’avantage d’être compostables. Les bioplastiques, tels que le sucre, l’acide lactique ou la fécule de pomme de terre, présentent un écobilan très inférieur aux plastiques à base de pétrole. Leur fabrication et leur élimination posent problème. Leur production implique l’utilisation d’aliments et/ou de surfaces agricoles qui pourraient servir à la fabrication de denrées alimentaires, et leur dégradation est très longue dans la plupart des installations de compostage. Ils ne se décomposent pas dans le compost maison. De plus, il est impossible de distinguer les bioplastiques du plastique conventionnel. Ils doivent donc le plus souvent faire l’objet d’un tri manuel dans les centres de compostage.

Plus d’infos sur: www.des-paroles-aux-actes.ch/bioplastiques


Réduire sa consommation de plastique

5 conseils pour faire ses courses

  • Apporter son propre sac à dos, panier ou cabas.
  • Utiliser un Multi-Bag pour les fruits et légumes, ainsi que pour les fruits secs.
  • Apporter ses propres contenants aux rayons fromage, viande et poisson.
  • Collecter les emballages et tous les autres déchets, et les éliminer correctement.
  • Choisir des récipients réutilisables pour les plats et boissons à emporter.