Douce tradition | Coopération
X

Recherches fréquentes

Chronique

Douce tradition

22 juin 2020

A la veille des anniversaires ronds, ma grand-mère sortait sa plume, son humour et ses jeux de mots et les couchait sur un morceau de papier. Froissé, elle le ressortait de sa poche au moment de la fête, se levant de sa chaise. Elle y allait de son texte, des petites moqueries et l’opération était réussie, les rires fusaient dans la salle. Les Schnitzelbank, ces textes aux phrases courtes lus en rythme avec intonations, parfois même chantés, au caractère humoristique et satirique viennent de Suisse. Il faut dire qu’en Alsace, on a hérité pas mal de notre voisin helvétique. Les années ont passé, ma grand-mère a transmis ce doux persiflage à notre grande famille pleine de tantes et de cousins. Avec les générations, on en est venu à la parodie de chansons. Alors du Schnitzelbank à «Comme un ouragan» ou «Faut passer ton bac», cela a un peu changé, mais l’esprit est resté. Cette année, c’est ma sœur qui a son quart de siècle. La semaine dernière elle a eu droit à un remix de Aya Nakamura. Sans rancune ma Camille!