«Je ne trouve pas ma place au sein de cette famille» | Coopération
X

Recherches fréquentes

à VOTRE SERVICE
CONSEILS

«Je ne trouve pas ma place au sein de cette famille»

Mon compagnon est veuf et père de trois filles. Son épouse décédée est toujours omniprésente et j’ai l’impression d’être la cinquième roue du carrosse. Tout tourne uniquement autour des enfants.

PHOTO
Frédéric Michaud
06 septembre 2021

Anikó Donáth

Actrice, auteure, maman célibataire et chroniqueuse polyvalente

Mon compagnon est veuf et père de trois filles de 7, 12 et 14 ans. Son épouse décédée est omni­présente, en photo et de façon générale.

J’ai vraiment l’impression d’être la cinquième roue du carrosse. C’est comme si mon compagnon n’était pas vraiment libre. J’aimerais avoir des enfants, mais il me semble impossible de me voir accorder une place dans cette famille. Tout tourne uniquement autour des enfants. Que me conseillez-vous? Claudia Z.

Vous battre contre cette construction familiale est une perte d’énergie. Ne vous mettez pas en concurrence avec les enfants de votre compagnon, votre vie privée n’est pas un concours débouchant sur un classement. Ne mesurez pas votre amour d’adulte à celui d’un père pour ses filles. Une pomme n’est pas une poire. Bien sûr que les enfants de votre partenaire passent avant.

Comme dans le conte de Grimm

Dans Hansel et Gretel des frères Grimm, un père va perdre ses propres enfants en forêt parce que sa nouvelle femme ne les aime pas. Ce conte effrayant narre exactement la même chose: s’estimant négligée, la nouvelle femme devient jalouse. Et ce n’est qu’à la mort de la méchante marâtre que les enfants sont à nouveau bienvenus à la maison.

Que pensez-vous de cette histoire? Trouvez-vous attrayant qu’un homme traite ses enfants de cette façon et fasse passer le bien-être de sa femme avant celui de sa progéniture?

Un processus douloureux

Hansel et Gretel, comme les trois filles de votre compagnon, ont enduré une perte terrible et ont surtout besoin d’amour et d’affection. Pour les enfants de votre partenaire, ce n’est certainement pas simple d’accueillir, chez eux et dans leur cœur, une nouvelle femme susceptible de remplacer leur maman. C’est un processus douloureux.

Faisons preuve d’optimisme. C’est grâce à une bonne relation avec les filles de votre compagnon que vous aurez la possibilité d’appartenir à cette famille. Vous auriez même l’occasion de pouvoir vous entraîner à ce que la maternité implique. Vous écrivez: «Tout tourne uniquement autour des enfants», autrement dit, vous n’êtes pas au centre.

La maternité, c’est ça!

Si vous avez la chance d’avoir un jour des enfants, vous occuper en deuxième ligne de vos belles-filles vous permettra de vous faire une idée précise de ce que la maternité représente. Les enfants, quel que soit leur âge et qu’ils soient les vôtres ou non, demandent en effet beaucoup d’attention. C’est comme ça. Plus vite vous accepterez cette situation, plus celle-ci deviendra agréable à vivre pour chacune des personnes concernées.