A la tête de Coop | Coopération
X

Recherches fréquentes

INTERVIEW
Joos Sutter & Philipp Wyss

A la tête de Coop

Le nouveau président du Conseil d’administration Joos Sutter et le nouveau CEO Philipp Wyss en interview. Où il est question de stratégie, de stress et de plaisir au travail.

PHOTO
Heiner H. Schmitt
29 avril 2021

Joos Sutter, dans quel domaine Philipp Wyss est-il meilleur que vous?

Il cuisine nettement mieux que moi! En matière de grillades, j’arrive encore à rivaliser. Mais à la cuisine, je suis juste bon à être son assistant (rires).

Et pour vous M. Wyss, dans quel domaine M. Sutter est-il meilleur que vous?

 La pêche à la mouche! J’ai essayé une fois, en vain.

Comment caractériseriez-vous Philipp Wyss en trois mots?

 Créatif. Ouvert. Homme d’action.

Est-ce que Joos Sutter voit juste?

Tout à fait. Et ce qui me caractérise aussi: je regarde plus volontiers vers l’avant qu’en arrière. Professionnellement, j’appartiens à ceux qui aiment concevoir. C’est mon moteur. Dans la vie privée, la famille et la nature sont fondamentales pour moi. J’aime me promener, être dehors pour y puiser force et énergie.

Vous êtes un randonneur passionné.

P. Wyss: C’est vrai! L’été passé, j’ai marché du Grütli à Ascona; cet été, je souhaite aller d’Interlaken à Montreux.

Quelle est votre vision pour Coop?

P. Wyss: Coop est extrêmement bien positionné. Le développement durable me tient à cœur. Nous disposons d’un assortiment bio considérable, nous nous engageons fortement sur le plan social et en faveur de l’environnement et de la protection du climat. Ces trois piliers sont importants pour moi, ils constitueront la base de mon orientation stratégique.

Vous avez un parcours de vie professionnelle passionnant. Quelles expériences vous seront les plus profitables dans votre nouvelle fonction?

P. Wyss. J’ai vite appris à connaître les besoins de la clientèle. A 20 ans, je servais déjà au rayon boucherie et avais directement affaire aux clients. Cela m’a marqué et m’accompagne toujours aujourd’hui. D’autre part, au cours de ces 30 dernières années dans le commerce de détail, j’ai appris à quel point il est important de se différencier. La question de savoir comment améliorer les choses me motive tous les jours.

Pourquoi a-t-on choisi Philipp Wyss comme CEO de Coop?

D’une part en raison de ses remarquables performances. Philipp dispose d’une vaste expérience et connaît l’entreprise Coop depuis son plus jeune âge. D’autre part, sa volonté de changement et d’amélioration a été décisive pour sa nomination. Cette combinaison fait de lui le successeur parfait.

Qu’est-ce qui vous lie personnellement à Philipp Wyss?

Nous entretenons des liens d’amitié et nous nous comprenons très bien. Grâce à cette collaboration dans la durée, une relation sincère basée sur la confiance s’est développée entre nous.

Comment la clientèle s’apercevra-t-elle de l’arrivée d’un nouveau chef à la tête de Coop?

P. Wyss: Notre ambition est d’être toujours parmi les premiers, d’identifier les besoins de la clientèle et d’y répondre, comme, par exemple, avec notre marque Karma qui propose aujourd’hui plus de 1200 produits véganes et végétariens. Ensuite, il y a les prix. A cet égard, il est important pour moi que nous puissions proposer la même qualité aux mêmes prix que les discounters. Et je souhaite aussi faire progresser les marques moins en vue, comme Oecoplan, qui n’existent que chez Coop.

Comment le changement à la tête de Coop se manifestera-t-il pour les collaboratrices et collaborateurs?

P. Wyss: Je me réjouis beaucoup de rencontrer les collaboratrices et collaborateurs des filiales, de la logistique et des bureaux. Ça me motive. Pour moi, il est essentiel que les employés sachent qu’ils ont ma confiance.

Quels effets votre accession au poste de CEO aura-t-elle sur votre vie?

Le travail sera plus astreignant. Mais la tâche sera plus diversifiée, et je m’en réjouis d’avance.

Comment gérez-vous le stress?

Pour cela, il n’y a qu’une chose: sortir dans la nature y chercher de l’énergie!

M. Sutter, quelle est la plus importante leçon que vous avez apprise en tant que CEO?

En fait, il s’agit d’une chose toute simple: tout d’abord, respirer une ou deux fois profondément lorsque quelque chose de problématique se présente (rires). Je n’ai pas toujours réussi à mettre cela en pratique, mais considérer les problèmes avec une certaine distance permet ensuite d’y réfléchir calmement.

M. Wyss, qu’avez-vous prévu au cours des fameux 100 premiers jours?

Il est clair que durant les 100 prochains jours, il s’agira de sortir Coop de la pandémie de façon ordonnée. Par exemple, nos restaurants restent encore partiellement fermés et les collaboratrices et collaborateurs sont délocalisés. Le plus grand défi consistera à sortir rapidement et renforcés de cette situation, et d’être à nouveau pleinement disponibles pour la clientèle.

Dans quel état d’esprit passez-vous le relais à M. Wyss?

Coop est très bien positionné sur le plan stratégique et financier, et bien armé pour aborder les défis à venir. L’être humain demeure cependant ce qu’il y a de plus important. Notre grande force repose sur le développement de l’équipe. De grands défis demeurent, bien sûr. Mais Coop a la capacité de s’adapter rapidement à de nouvelles situations. On trouve de nombreuses solutions au sein de l’entreprise. On les identifie quand on porte une oreille attentive aux collaboratrices et collaborateurs ainsi qu’à la clientèle. La capacité d’être à l’écoute des autres et d’apprendre, voilà ce qui nous rend forts.

Vous êtes maintenant président du Conseil d’administration de Coop. Qu’est-ce qui compte le plus pour vous?

En tout premier lieu, les collaboratrices et collaborateurs. Ils constituent l’élément central de Coop. La capacité d’innovation et d’adaptation de l’organisation à de nouveaux développements sera décisive. Il s’agira de disposer chez Coop des compétences adéquates et du personnel qualifié s’identifiant pleinement à nos valeurs d’entreprise. Dont notamment la durabilité, l’innovation et le service. Le numérique va influencer notre évolution, mais il demeure primordial de ne pas perdre de vue les besoins de la clientèle.

Votre vie changera-t-elle en tant que président du Conseil d’administration? Aurez-vous davantage de temps pour pratiquer la pêche à la mouche?

Je continue de travailler avec grand plaisir. Vu sous cet angle, j’imagine que mes journées de travail ne vont pas beaucoup s’alléger. Ce qui changera, c’est l’intensité et la vitesse avec lesquelles les thèmes seront traités, et c’est bien ainsi.

M. Wyss, qu’est-ce qui vous réjouit le plus dans votre nouvelle fonction?

La polyvalence de Coop. Du supermarché à nos restaurants, en passant par The Body Shop, la diversité est considérable. En outre, je me réjouis naturellement beaucoup de rencontrer les collègues et la nouvelle équipe.

Par ailleurs, comment vous sentez-vous devant la tâche qui vous attend?

Il est vrai que je me réveille parfois la nuit en songeant à un sujet duquel je ne me serais peut-être pas soucié auparavant. Mais je me réjouis de ce qui m’attend.

M. Sutter, comment pourriez-vous résumer vos dix années à la tête de Coop, en tant que CEO?

Nous avons vécu de très bonnes années caractérisées par une forte croissance, de nouvelles parts de marché et le développement de deux secteurs forts: le commerce de détail et le commerce de gros/la production. Les stratégies ont porté leurs fruits et nous sommes aujourd’hui clairement les leaders dans les domaines de croissance tels que la durabilité et les aliments prêts à la consommation. Grâce à une équipe Coop innovante et opérationnelle, nous maîtrisons rapidement les tendances importantes. Les secteurs non alimentaires ont évolué de manière réjouissante et nous avons élargi leurs parts de marché. Nous misons clairement sur le commerce stationnaire et tirons profit de manière ciblée des opportunités offertes par le commerce en ligne. L’orientation fortement axée sur la durabilité et la poursuite conséquente de nos stratégies ont conduit à ce que nous soyons considérés comme un employeur attrayant et innovant. Ainsi, nous disposons aujourd’hui d’une équipe très engagée et loyale dans tous les domaines. Voilà pourquoi je souhaite remercier cordialement tous les employés de Coop. 

 

Joos Sutter

Président de la direction générale

Joos Sutter (57 ans) a grandi à Thusis (GR). Il est titulaire d’une licence en sciences économiques de l’Université de Saint-Gall. En 1996, il est engagé comme chef des finances chez Import Parfumerie. Depuis 2011, il est président de la Direction générale de Coop. Il est marié et père de trois fils adultes. Côté loisirs, il aime le sport en pleine nature, les excursions et la pêche à la mouche. Depuis le 1er mai 2021, Joos Sutter est président du Conseil d’administration du groupe Coop.

 

Philipp Wyss

Président du Conseil d’administration

Philipp Wyss (55 ans) a grandi dans le canton de Lucerne. Employé de commerce et boucher de formation, il a débuté chez Coop en 1997. Au cours des dernières années, il a été vice-président de la Direction générale et chef de la Direction Marketing/Achats. Philipp Wyss est marié et père de deux filles et d’un fils. Durant ses loisirs, il s’adonne à la cuisine, à la randonnée et au sport. Depuis le 1er mai 2021, il est président de la Direction générale de Coop.