X

Recherches fréquentes

Opinions

Le coup de jeune de la rédaction

L'éditorial et la chronique du numéro 45

05 novembre 2018

 

Éditorial

Thierry Délèze

Rédacteur en chef

Ce numéro de Coopération me tient particulièrement à cœur. Il s’agit en effet d’une édition spéciale réalisée par des apprentis de Coop. Une expérience inédite. Un sacré coup de jeune! 

Huit jeunes Romands, de 17 à 23 ans ont ainsi fait partie de la vie de la rédaction pendant la préparation du numéro. La réalisation d’un journal fut pour eux une véritable découverte et leur présence, pour nous journalistes, un enrichissement. Nous avons échangé, débattu. Ils ont été encadrés et conseillés avant de partir sur le terrain concrétiser leur projet, puis de le mettre en page en rédaction. Les sujets qui suivent sont le reflet de leurs idées, envies et préoccupations. Le résultat final est bluffantLa démarche revêt en outre une dimension nationale puisque nos collègues alémaniques (Coop­zeitung) et tessinois (Cooperazione) ont réalisé la même opération et permis d’heureuses synergies. Les dessins illustrant les articles portent ainsi la signature d’une apprentie de Stans (NW) et l’interview par les apprentis de Joos Sutter, patron de Coop, s’est déroulée en trois langues! La Suisse dans toute sa diversité, au-delà des barrières linguistiques. 

Vous l’aurez compris, nous sommes heureux de ce numéro. Nous avons eu un énorme plaisir à le réaliser et espérons que vous en aurez tout autant à le lire. Bonne semaine et place aux jeunes!

Chronique

Mes jeux de rôles

Kevin Perrot

Apprenti à  la coop de Saignelégier

J’ai une page blanche sous les yeux. Je commence à y dessiner des villes, des villages et des éléments de décors pour donner vie à un nouveau monde. J’écris ensuite les habitudes des différents peuples qui vont l’habiter, leur politique, leurs croyances, qui est allié et qui est ennemi. Une fois le fond posé, il faut élaborer le mode d’emploi du jeu: quels avantages les joueurs auront, qu’est-ce qui leur sera permis de faire, comment les dés détermineront leurs succès et échecs…
J’ai commencé à créer des jeux de rôles en 2015. Je sais bien que je ne révolutionne pas le genre, que mes jeux sont destinés à être joués avec ma bande de compagnons. Mais devoir réfléchir à un système de jeu est un défi amusant et haletant. Car chaque joueur va y mettre sa propre patte, créer son propre personnage et son histoire personnelle qui influencera ses aventures et son interaction avec les autres joueurs. Le jeu de rôle est avant tout un véritable échange d’idées et un voyage dans l’imaginaire. C’est ma passion.