X

Recherches fréquentes

Edito

Aller au-delà de l'apparence

13 mai 2019

Je trouve toujours assez irritant d’entendre quelqu’un de beau affirmer que le plus important chez l’être humain se trouve à l’intérieur. Trop facile à dire lorsque Dame Nature vous a gâté! Des propos politiquement très corrects, qui ressemblent davantage à de la bonne conscience qu’à de la sincérité. Bien entendu que ce qui compte, c’est la beauté intérieure! En ce sens, l’actuel mouvement d’acceptation de soi (Body Positive), qui séduit de plus en plus, fait du bien. Il permet de se libérer quelque peu de la pression des corps parfaits et de la minceur absolue, véhiculée par les médias, incarnée par la communauté Instagram scotchée à son smartphone du matin au soir, pour des journées aux mille selfies. Notre corps est ce qu’il est. Grand, petit, mince, rond. Il faut vivre avec. Et se sentir bien dedans. Ce qui est tout sauf simple, avec les normes actuelles valorisant la performance, les ultra minces et les super musclés. Nina Seddik peut en parler. Cette jeune femme s’est battue pour surmonter ses complexes. Avec des hauts et des bas, mais aujourd’hui avec succès. Des jeunes de moins de 10 ans (et pas uniquement des filles) qui refusent de manger, des ados qui passent des heures au fitness. Tout ça n’a aucun sens et en dit long sur la pression de l’apparence. S’accepter tel que l’on est permet de se sentir bien dans sa peau et d’avoir par conséquent une meilleure confiance en soi, qui constitue une alliée précieuse dans la jungle de la vie et la concurrence au quotidien.