X

Recherches fréquentes

ÉDITO

Etre l'aîné, le rôle d'une vie

28 avril 2019

L’autre jour, j’ai entendu la réflexion suivante qui m’a bien fait (sou)rire: «Dire à ton enfant qu’il aura bientôt un frère ou une sœur, c’est comme dire à ta femme que tu as une amante mais que tu l’aimes toujours!» Comment apprendre à son enfant qu’il sera bientôt l’aîné(e)? Il existe presque autant de façons de le faire qu’il y a de parents. Les livres et conseils bien intentionnés sur le sujet sont légion. Bien sûr, chaque cas est différent, et il n’y a pas de méthode meilleure qu’une autre. Une certitude cependant: l’arrivée d’un frère ou d’une sœur représente un changement fondamental dans la vie de l’aîné(e). Le rôle et la place du grand frère ou de la grande sœur ne sont pas toujours simples. Souvent, inconsciemment, les parents lui pardonnent moins de choses, se montrent plus intransigeants. Enfant, en cas de différends, c’est logiquement l’aîné qui est désigné coupable par son cadet. Aux parents alors de trancher et là, inconsciemment aussi, ils ont tendance à prendre la défense du plus petit. Je vous rassure toutefois, mes chers parents, ma chère sœur, je n’ai pas de traumatisme de cette période de ma vie! Plus tard, l’aîné développe également un sentiment de responsabilité envers son cadet. Si elle valorise et peut faire du bien, cette responsabilité peut aussi être lourde à porter. Pour le Zoom de ce numéro, notre journaliste Jasmina Slacanin décortique le rôle de la grande sœur ou du grand frère, témoignages de parents et d’une psychologue à l’appui. Un rôle important. Un rôle pour la vie.