X

Recherches fréquentes

Édito

Ces petits riens qui font un monde

10 février 2020

Gadget, vous avez dit gadget? Vous voilà embarqué dans une bien drôle d’histoire, et intrigante. Une de ces histoires où l’invention le dispute au génie, utile, incertain (mais à quoi ça sert, ça?) ou encombrant… Avec ces fervents amateurs qui traquent les gadgets et les collectionnent, avec ceux-là qui les pourfendent et solennellement les évitent. Cette intrigante histoire du gadget déjà commence avec l’origine du nom, incertaine. Car si les lexicographes affirment que gadget vient de l’anglais, qu’il a été repris à l’argot des marins, ils le voient issu, peut-être, du français gâchette ou bien alors du français dialectal gagée, l’outil. Dans d’autres contextes court cette rumeur qui voudrait, appuyons sur le conditionnel, que le gadget vienne du chef de la fonderie qui a fabriqué les pièces de la statue de la Liberté, le sieur Gaget, qui aurait fait des miniatures de la statue, marquées de son nom, et qu’il les aurait distribuées, en as du marketing et pour se faire connaître, lors de l’inauguration en 1886 – demandant aux quidams s’ils avaient leur Gaget, le mot s’altérant avec l’accent anglais… Se non è vero, è ben trovato, et voilà qui pour le moins rejoint le sens de cet objet ingénieux, plus ou moins utile et amusant par sa nouveauté, le gadget qui fait l’objet du Zoom.

Nous vous emmenons donc dans son histoire, dans ses découvertes parfois saugrenues, dans ses rôles plus ou moins aboutis, jusqu’à devenir parfois des objets indispensables dans nos quotidiens. Des gadgets pour demain? La rédaction en a imaginé, du fœhn-drone jusqu’à la bulle insonorisante… Dans ces chemins de février, et dans leurs joies à découvrir, belle semaine à vous!