X

Recherches fréquentes

EDITO

De bon matin, à bicyclette...

27 juillet 2020

Monter sur un vélo, c’est se sentir libre. Cette liberté qui vous gagne dès les premiers mètres, qu’importe le trajet, la distance ou la monture. Et qu’importe l’âge aussi. Souvenez-vous, enfant, ce mélange de fierté, d’indépendance et de confiance en soi qui vous gagnait au fur et à mesure que vous progressiez dans la maîtrise de vos deux roues. La liberté et la confiance en soi, c’est aussi ce que mentionnent en premier les participants aux cours de vélo pour adultes (ils existent dans différentes villes et régions de Suisse). A cette déjà longue liste de vertus, les amoureux et convaincus de la petite reine vous diront qu’elle est surtout une philosophie, un art de vivre, et qu’avec elle, l’aventure commence au coin de la rue.

Pour notre journaliste Jasmina Slacanin, l’aventure a commencé à Couvet (NE), sur le parcours de la «Route Verte», qui relie Schaffhouse à Genève. Une manière inédite et à portée de (presque) tous de (re)découvrir la Suisse, à son rythme, par des itinéraires magnifiques et peu fréquentés, en cet été si particulier. Car cette année, le virus du vélo nous gagne. Il aura fallu que le Covid passe par là, accompagné de la désormais omniprésente thématique environnementale, pour que soudain, les autorités réalisent qu’il faut davantage de pistes cyclables, pour que des patrons préfèrent se rendre au bureau sur deux roues plutôt qu’en voiture. Nous n’avons peut-être jamais été aussi nombreux à enfourcher une bicyclette, qu’elle soit électrique ou pas, avec ou sans Paulette (lire le Zoom).