X

Recherches fréquentes

EDITO

Ecran total

13 janvier 2020

En protection solaire, l’écran total n’existe pas. Et avec le smartphone? Ce matin, ma vis-à-vis dans le train ne l’a pas quitté des yeux durant les 53 minutes de trajet! Son écran total, sa meilleure protection pour ne pas voir le monde autour d’elle. J’avais envie de lui glisser que le 6 février, c’est la Saint-Gaston, et aussi la journée sans portable, parce que «Gaston, y’a l’téléfon qui son». Mais pas sûr que ça parle à une génération Y...
Invasif, addictif, isolant, le smartphone a tous les défauts. Le péché absolu. On lui a même attribué une nouvelle maladie, la nomophobie (de l’anglais no mobile phone phobia) ou la peur d’en être séparé. Mais lui, que pense-t-il de nous? Une vie de smartphone, c’est pas forcément simple! Revenons à nous: une multitude d’études montrent combien de fois par jour nous le consultons, le touchons, juste pour nous assurer qu’il est bien là... Sans parler des heures où nous sommes plantés devant son écran... Des chiffres à donner le tournis. Et partout, des conseils pour s’en détacher. A ce sujet, commencez dès le matin: pratiquement un Suisse sur deux l’a déjà consulté cinq minutes après s’être levé... Lui attribuer tous les maux est trop facile, voire ringard. Car le smartphone est génial, une invention phénoménale en évolution constante. Pensez à tous les services qu’il nous rend, ou qu’il pourrait nous rendre. Et surtout, cette petite bestiole en dit tellement sur nous-mêmes. Nous décodons cette semaine son rôle dans nos vies, dans le but aussi de savoir en rire et parfois, lui dire non. Car au final, c’est nous qui décidons. Non?