X

Recherches fréquentes

ACTUEL
ASSEMBLéE DES DéLéGUéS

Coop en mouvement

La 37e assemblée des délégués de Coop a été l’occasion de dresser un premier bilan de l’année en cours. Et des voies ont également été présentées pour l’avenir.

TEXTE
PHOTO
Lucian Hunziker
05 novembre 2018

Hansueli Loosli commente l?année en cours et esquisse celle à venir à une assistance attentive.

Le groupe Coop peut voir l’avenir avec optimisme. L’entreprise se développe de manière permanente, s’adapte aux changements du marché et innove. Ainsi peut-on résumer la 37e assemblée des délégués tenue récemment à Muttenz (BL). Hansueli Loosli, président du conseil d’administration, y a présenté les résultats du groupe Transgourmet, qui appartient à Coop et qui montre de bons résultats en ayant gagné de nouvelles parts de marché. Hansueli Loosli se réjouit de la joint-venture créée avec le brasseur Radeberger, membre du groupe Oetker: «Notre objectif est de devenir la plateforme la plus significative pour la gastronomie allemande», a-t-il déclaré. Les autorités de surveillance de la concurrence doivent encore donner leur feu vert. Au niveau des infrastructures, citons l’ouverture d’un nouveau centre de logistique à Hambourg, la première ouverture d’un marché dans le Vorarlberg autrichien et une série de petits points de vente dans la région de Moscou.

Bell se renforce dans le convenience

Au cours du premier semestre 2018, dans certains domaines, le groupe Bell n’a pas connu le développement souhaité. L’intégration de Hügli, spécialiste des plats cuisinés, se déroule comme prévu et le groupe compte désormais dans ses rangs l’entreprise familiale Sylvain&Co, d’Essert-­sous-Champvent (VD), très bien positionnée dans les produits convenience ultrafrais comme les salades, les fruits et les légumes. Ces deux acquisitions contribuent à la forte croissance dans le domaine des produits frais. Bell prend en outre des parts dans la start-up hollandaise Mosa Meat, spécialisée dans la viande cultivée (viande réalisée à partir de cellules animales).

Coop Mineraloel réalise cette année un très bon chiffre d’affaires. Le 300e Coop Pronto a pu être ouvert en mai déjà et le nouveau concept, basé sur des matériaux naturels et beaucoup de lumière, est très convaincant.

Joos Sutter, confiant, définit les priorités futures de Coop.

Du côté du commerce de détail

Joos Sutter, président de la Direction générale de Coop, a présenté le nouveau centre commercial Rhy Markt à Feuerthalen (ZH), qui démontre qu’un centre bien pensé est garantie de succès pour l’avenir. Les 25 ans de Naturaplan ont été un temps fort de l’année qui s’écoule. La demande en produits bio ne cesse d’augmenter. En cette année de jubilé, le chiffre d’affaires de Naturaplan enregistre jusqu’à présent une hausse de 15%. La marque propose désormais pour ses produits des emballages plus écologiques et renonce au plastique pour ses fruits et légumes. «Nous montrons le chemin à suivre, nous avons des projets convaincants et de nombreuses innovations dans le pipeline», a déclaré Joos Sutter.

Le commerce en ligne connaît une croissance continue. Pour 2018, on prévoit 15%, a précisé Daniel Stucker, chef de la Direction Trading. «Internet n’est pas local, mais mondial, a-t-il déclaré. C’est donc à nous de relever le défi en jouant habilement nos cartes, comme le Swissness et la proximité avec le client.»

Hansueli Loosli avec les nouveaux délégués: Evelyn Hofer (39 ans) et Carlo Frigerio (62 ans).

Coop parée pour le futur

En guise de conclusion, Hansueli Loosli a souligné que «dans le groupe Coop, beaucoup de choses bougent, les changements rendus nécessaires par la concurrence accrue sont nombreux.» Et de poursuivre: «L’année 2018 a été et reste une année difficile, mais elle a déclenché de nombreux changements et amené une dynamique positive. C’est la raison pour laquelle je suis convaincu que nous atteindrons, cette année également, les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés.»


Trois questions à Hansueli Loosli

Le principal temps fort de 2018?

Dans une entreprise aussi diversifiée que le groupe Coop, il y a de nombreux temps forts dans l’année. Cependant, ce qui me réjouit le plus, c’est l’engagement et l’investissement remarquables de nos collaboratrices et collaborateurs, qui contribuent au quotidien à donner une image positive de l’entreprise à notre clientèle.

La situation actuelle de Coop?

Nous sommes globalement sur la bonne voie et notre position est solide. Mais dans une entreprise aussi grande que Coop, il y a forcément des domaines où tout ne fonctionne pas de manière optimale. Il faut alors réexaminer les décisions prises et apporter des corrections au besoin. L’erreur est humaine et donc forcément présente dans le monde du travail. Nous avons toujours su nous améliorer et nous progressons constamment. Ce qui fait de Coop une entreprise saine et évolutive.

La dimension humaine est essentielle pour Coop, la numérisation aussi. Comment concilier les deux?

Ce sont les humains qui mettent en œuvre la numérisation, et non l’inverse. Nous tenons par conséquent à impliquer notre personnel, afin de pouvoir, ensemble, déterminer la forme que prendra ce changement. Je suis convaincu que la numérisation apportera de nombreuses opportunités, que ce soit pour les clients ou pour ce qui concerne les services et les prestations. Une chose est sûre cependant: jamais l’ordinateur ne remplacera le contact humain. C’est la raison pour laquelle Coop continuera d’accorder une très grande importance au conseil personnalisé et au contact direct avec la clientèle dans de nombreux domaines du groupe.