X

Recherches fréquentes

Actuel
Coop

Meilleur employeur

Coup double pour Coop Suisse romande qui remporte pour la seconde année consécutive le prix Bilan du meilleur employeur pour la catégorie «grandes entreprises».

PHOTO
Nicolas de Neve
27 mai 2019

Le gain est prestigieux et la place emblématique d’un dynamisme professionnel envers les collaborateurs. D’autant que ce n’est pas la première mais la deuxième année consécutive que Coop Suisse romande remporte le prix Bilan du meilleur employeur pour la catégorie «grandes entreprises». Rencontre avec son responsable des ressources humaines, Jean-Claude Chapuisat.

En 2018 déjà, Coop Suisse romande a été consacrée à cette place. Elle réitère ce rang d’excellence en 2019. Quel est votre ressenti?

Je suis très fier, tout comme l’ensemble des collaborateurs. C’est important de travailler dans une entreprise qui met tout en œuvre pour le bien-être des personnes qui la composent et la font évoluer.

Les points forts qui différencient Coop Suisse romande?

Il y en a plusieurs. Notre programme de talent management, l’implication que nous mettons à former notre relève et bien sûr notre programme de formation interne particulièrement fourni et qui concerne chaque collaborateur qui le souhaite. Nous sommes très soucieux de l’intégration, comme le prouve avec succès Coop intégration handicap depuis de nombreuses années, et depuis quelques mois nous avons mis en place l’accueil de migrants stagiaires. Là encore c’est une manière de tendre la main à des personnes en difficulté et de les accompagner dans le cadre d’une insertion professionnelle réussie. De plus, plusieurs projets axés sur le bien-être se sont concrétisés. C’est aussi un plus indéniable.

Vous avez mis en place un bilan de santé offert aux 50 ans et plus. Pourquoi?

C’est une manière de soutenir les collaborateurs qui n’ont pas forcément de hauts revenus et qui ont aussi des franchises importantes. Cela nous semblait essentiel car oui, de nombreuses personnes repoussent des bilans de santé pour des raisons financières. C’est donc Promotion Santé Vaud qui se charge de ce bilan totalement confidentiel. La seule chose qui incombe à Coop Suisse romande est de régler la facture. Le reste se passe entre le collaborateur et l’organisme. A ce jour près de 800 personnes se sont inscrites. Preuve en est que nous comblons une attente.

Tournoi de volley, journée pour les retraités, service social gratuit, randonnée dominicale annuelle offerte, enquêtes Veritas pour prendre régulièrement le pouls de l’ambiance de travail: peut-on dire que Coop Suisse romande est à l’écoute de ses collaborateurs?

Oui, et à plusieurs niveaux. En ce moment nous montons un groupe de travail pour comprendre la pratique des bonnes manières. Je m’explique: 18 de nos points de vente ont été sélectionnés par les conseillers en personnel pour leur excellent climat de travail. Nous allons inventorier avec minutie la recette de cette réussite. C’est souvent des petits détails mis bout à bout mais nous sommes en train de réaliser ce travail.

L’idée ensuite?

Multiplier cette foule de petites choses dans tous nos magasins. Expliquer, communiquer avec diplomatie, échanger et faire comprendre à chacun qu’un climat serein est primordial pour tout le monde. Cela va prendre du temps, nous en sommes conscients.

Je crois savoir que l’égalité salariale est aussi un dossier qui vous tient à cœur?

Là aussi le chantier est important. Les déclarations d’intention, c’est bien; être concret c’est toujours mieux. C’est un travail que nous sommes en train de réaliser. Nous aimerions parvenir à l’égalité salariale parfaite. L’idée est également de trouver le bon chemin pour permettre aux femmes de faire carrière, de comprendre quels sont leurs freins et surtout de quelle manière y remédier. Sans oublier l’aménagement du temps de travail qui lui aussi doit être une réalité. Obliger une personne à tenir un horaire simplement pour tenir un horaire n’a aucun sens. On doit avoir les bonnes personnes, mais au bon moment pour elles aussi.

C’est une culture qui doit évoluer et nous souhaitons sensibiliser tous les gérants à cette évolution. Là non plus les choses ne se feront pas du jour au lendemain. Mais la dynamique est lancée, et ça, c’est primordial.