X

Recherches fréquentes

Hirz a 150 ans: un goût de Suisse

Cela fait 150 ans que Hirz écoule avec succès ses produits laitiers sur le marché suisse. Une performance que seules quelques entreprises ont réalisée. Aujourd’hui, en lançant à nouveau le séré «Frutti Quark», Hirz ravive les souvenirs d’enfance. 

PHOTO
Heiner H. Schmitt, Swiss Image, DR
12 avril 2019

Hirz a lancé le «Frutti Quark» sur le marché en 1974. Depuis sa disparition des rayons, nombre d’amateurs ont voulu retrouver ce séré culte: le revoilà, en trois  variétés: aux abricots du Valais, aux cerises zougoises et aux fraises thurgoviennes.  Un «Frutti Quark» contient 9,5 g de protéines par gobelet.

Fondée en 1869 en tant qu’entreprise familiale à Hirzel, au cœur de la Suisse, Hirz produit depuis des générations les yogourts préférés de nombreux Suisses. Les yogourts, le cottage cheese et autres sérés sont fabriqués à partir d’ingrédients 100% naturels. Hirz se réinvente sans cesse et crée ses propres tendances au lieu de les suivre. Hirz a été, par exemple, la première laiterie à lancer sur le marché les yogourts stracciatella ou à créer des spécialités saisonnières, disponibles dans les rayons seulement pendant une courte période. 

Mais il y a également beaucoup de terroir dans les produits eux-mêmes: tous contiennent du lait suisse et sont fabriqués chez nous. Cette recette helvétique du succès, enrichie de 150 ans d’expérience, d’innovation et d’un esprit pionnier affirmé, a donné naissance au goût incomparable que l’on retrouve dans les spécialités Hirz d’aujourd’hui. 

Hirz est synonyme de suissitude pour beaucoup de gens car depuis des décennies, le nom de l’entreprise rime avec soin dans la pro­duction et tradition.
Matthias Sempach incarne également ces valeurs. Le Bernois de 32 ans a remporté le titre de roi de la lutte suisse en 2013 (photo ci-contre lors de son couronnement, avec le taureau qu’il avait reçu comme le veut la tradition) et a été élu meilleur lutteur de l’année en 2012, 2013 et 2014. Il a achevé une formation d’agriculteur et de boucher et a suivi des cours de perfectionnement pour devenir chef d’exploitation parallèlement à sa carrière sportive. Son interview ci-dessous!

A quoi le terme patrie vous fait-il penser?
A notre belle Suisse. Mais pour moi, la patrie, c’est aussi l’Emmental où j’ai grandi. Le terme englobe aussi nos traditions et nos coutumes. 

L’année dernière a été riche en émotions: vous avez annoncé votre retrait des compétitions de lutte suisse. 
J’aurais bien aimé lutter durant encore une ou deux années. Mais en raison d’un problème vertébral, ce n’était plus possible.

Vous faites encore du sport?
Je bouge beaucoup de par mon travail à la ferme. Cela me suffit. Je ne fais plus de sport autrement et ça ne me manque pas.

Vous voilà donc agriculteur?
Avec ma ferme, à Entlebuch (LU), j’ai réalisé un rêve d’enfance. Mon objectif a toujours été de diriger une entreprise agricole. Nous possédons 100 porcs et seize vaches laitières. 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans vos activités agricoles?

D’une part, je me plais à travailler avec des animaux parce que j’aime être avec eux depuis tout petit. D’autre part, j’apprécie la liberté et l’indépendance d’être responsable de ma propre entreprise et de mon avenir. J’aime être mon propre patron. 

Qu’est-ce qui fait un bon lait?
L’alimentation est cruciale. Il faut de la nourriture d’une qualité irréprochable. La santé animale et les conditions d’élevage jouent également un rôle important. Seuls les animaux gardés à l’intérieur de
manière adaptée à l’espèce et qui font suffisamment d’exercice à l’extérieur donnent un lait riche et savoureux.

Votre ferme se trouve dans un rayon de 50 km du centre de fabrication des yogourts Hirz…
C’est exact. Il se peut donc que les yogourts Hirz qui se retrouvent dans les rayons du supermarché contiennent un peu de lait de ma ferme.

Si vous pouviez souhaiter quelque chose de Hirz, ce serait quoi?
Dans l’idéal ce serait un bircher de lutteur très protéiné et fournissant beaucoup d’énergie. Je suis curieux de savoir ce que nous réserve l’avenir: ces dernières années, Hirz a toujours été innovant et a mis sur
le marché des produits de qualité. Ses 150 ans d’existence en sont le reflet: un âge impressionnant! 

Concours: aller fêter la lutte suisse

Hirz offre 4 × 2 tickets (pour le samedi ou le dimanche) afin d’assister à la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres qui se tiendra cet été à Zoug, du 23 au 25 août. Il s’agit de l’une des plus grandes fêtes populaires de Suisse, qui se déroule tous les trois ans dans un autre lieu. Tentez votre chance sur le site de Hirz.

 

Hirz: quelques repères historiques

1869: Konrad Hitz-Haab fonde l’entreprise familiale à Hirzel (ZH) et fabrique les premiers produits frais.

1886: exploitation de la première laiterie de l’enseigne.

1929: fabrication de la première crème pasteurisée.

1932: lancement du premier yogourt nature. 

Dès 1933: fabrication de séré. Suivront des produits bien connus tels que «Petits Suisses», «Hirzli» et «Zibu». La laiterie devient l’une des entreprises privées les plus polyvalentes et les plus efficaces de Suisse.

1945: lancement sur le marché des premiers yogourts aux fruits. Avec une quarantaine de variantes, Hirz disposait à l’époque du plus grand assortiment.

1970: Hirz est un pionnier dans la production de cottage cheese.

2019: fête des 150 ans de Hirz et retour du séré «Frutti Quark» si apprécié à l’époque.