X

Recherches fréquentes

CONSEILS
ANIMAUX

L'insuffisance rénale chez le chat

Touchant près d’un tiers des chats de plus de 9 ans, le syndrome d’insuffisance rénale chronique est extrêmement fréquent. Il fait partie des causes de mortalité les plus fréquentes chez cette espèce.

PHOTO
Frédéric Michaud | David Marchon
10 septembre 2018

Line Gentsch-Baumberger

Médecin vétérinaire à Neuchâtel

Les reins fonctionnent comme la station d’épuration du corps. Le sang y est filtré pour être débarrassé de ses impuretés, qui sont ensuite éliminées via l’urine. Si la centrale de filtration fonctionne moins bien, ces déchets s’accumulent petit à petit dans l’organisme, en ayant des répercussions sur tout le métabolisme. On appelle cet état l’urémie. Chez la plupart des chats, la dégénérescence des reins provient d’un vieillissement de ces organes lié à l’âge. Mais parfois, des maladies génétiques comme la maladie polykystique rénale chez les Persans ou des calculs rénaux en sont la cause. L’insuffisance rénale peut, dans ces cas, aussi se manifester chez de jeunes chats.

Généralement, les premiers signes observés par les propriétaires sont une augmentation de la soif ainsi que de la quantité d’urine émise. La litière doit être changée plus fréquemment. On constate également une perte de poids et de musculature. Ces changements s’expliquent par le fait que les reins abîmés ne résorbent plus correctement l’eau et les protéines et les laissent s’échapper dans les urines. Avec l’avancement de la maladie, des vomissements et une déshydratation ainsi que de l’hypertension et de l’anémie peuvent également s’installer.

Que faire?

Une fois le diagnostic confirmé par une prise de sang et une analyse d’urine, il est nécessaire de traiter la maladie. Parfois, une échographie est pratiquée afin d’exclure une autre pathologie (calculs, tumeurs…). Comme il s’agit d’une atteinte chronique, le traitement doit généralement être suivi à vie. Tout d’abord, il existe des nourritures avec un apport réduit en protéines et phosphore qui facilitent le travail des reins. Elles permettent de diminuer les inconforts et d’allonger la durée de vie. Il est préférable de donner chaque jour une partie de cette nourriture sous forme humide pour prévenir la déshydratation. Si le changement d’aliment peut être délicat chez les félins, de nombreuses marques existent sur le marché. On trouvera donc de quoi satisfaire tous les goûts. En complément, il a été démontré qu’un apport en acides gras oméga-3 joue un rôle protecteur du rein.

Votre vétérinaire vous fournira aussi un médicament qui prévient l’hypertension et améliore la fonction rénale, à donner par voie orale. Si besoin, l’anémie peut être améliorée par des injections d’EPO (érythropoïétine), comme chez les cyclistes! Bien que le traitement ne puisse pas guérir la maladie, il permet de diminuer les symptômes pour que votre chat puisse profiter pleinement de sa vieillesse.