X

Recherches fréquentes

CONSEILS
ANIMAUX

Mue et soin du pelage

Avec le printemps arrive la période de la chute des poils chez les chats et les chiens.

PHOTO
Frédéric Michaud
28 avril 2019

Line Gentsch-Baumberger

Médecin vétérinaire à Neuchâtel

Vous retrouvez de nombreux poils disséminés un peu partout? Médor ne s’est pas trompé: le printemps est là et son pelage mue en conséquence. Comme nos cheveux, les poils de nos carnivores domestiques ont un cycle de vie bien défini: ils grandissent jusqu’à une taille déterminée, persistent un certain temps, puis tombent.

Certains chiens, comme les caniches ou les yorkshires, possèdent des poils d’une durée de vie exceptionnellement longue, ils ne muent donc pratiquement pas. Pour les autres, les variations de température et de lumière induisent une modification du pelage lors du changement de saison, au printemps et à l’automne.

Le phénomène est plus visible chez les animaux vivant dehors, alors que nos compagnons habitués aux températures stables de nos intérieurs ont plutôt tendance à perdre des poils tout au long de l’année.

En période de mue, un brossage régulier (voire quotidien!) s’impose. Retirez les bourres de poils et les nœuds en formation à la main. Ensuite, passez une brosse adaptée au type de poil de votre animal. On utilisera, par exemple, une carde pour un chat à poil court ou un peigne métallique pour un chien à poil long, alors qu’un pinscher au poil plus fin appréciera se faire brosser avec une étrille douce, en caoutchouc, par exemple. N’oubliez pas les zones difficiles d’accès comme le dessous du cou ou l’entrejambe. En général, nos compagnons préfèrent des brossages courts mais réguliers à de longues séances de beauté. Les soins seront également facilités si Minet y est habitué depuis son plus jeune âge.

Si malgré votre attention, de gros nœuds parviennent à se former, n’attendez pas avant de demander de l’aide à un toiletteur ou votre vétérinaire. La peau ne respire par correctement sous ces épais amas, ce qui provoque un grand inconfort à l’animal. Dans certains cas, une tonte complète au printemps est préférable pour éviter ces désagréments.

Son protégé à la loupe

Profitez en outre de ces instants de câlins rapprochés pour examiner la peau et le poil de votre protégé. C’est le moment de retirer les éventuelles tiques ou débris végétaux et de vérifier que votre animal n’est pas envahi par les puces ou les aoûtats. Soyez également attentif aux croûtes, zones dénudées, éventuelles rougeurs ou pellicules que vous pourriez trouver et signalez-les à votre vétérinaire. Si le pelage vous paraît sec et terne, des lotions et des shampoings spécifiques permettent de rétablir le film lipidique de la peau et de lui faire retrouver douceur et brillance. Enfin, une cure de compléments riches en acides gras oméga-3 est souvent bénéfique lors de la mue.

Vos données