X

Recherches fréquentes

CONSEILS
VéTéRINAIRE

Coup de chaud pour nos compagnons

Lors de fortes chaleurs, nous pensons avant tout à piquer une tête dans le lac ou à manger une glace afin de nous rafraîchir. Mais qu’en est-il pour nos petits compagnons et comment les protéger de la canicule?

PHOTO
Frédéric Michaud
13 juillet 2020

Line Gentsch-Baumberger

Médecin vétérinaire à Neuchâtel

Chaque individu possède un seuil de tolérance différent par rapport aux températures élevées. Cela s’explique tout d’abord par la physiologie de chaque espèce. Le chien ou le chat, contrairement à l’être humain ou au cheval, ne possèdent pas de glandes sudoripares sur le corps. La régulation de la température se fait uniquement par la respiration: ils halètent quand ils ont chaud. Autre exemple, les lapins et les cobayes supportent mal quand le thermomètre dépasse les 25 °C, leur volume respiratoire étant plutôt petit et ne permettant pas un refroidissement efficace.

Si vous êtes propriétaire d’un chien possédant une face écrasée (tel que bouledogue, carlin, etc.), vous aurez probablement remarqué qu’il est rapidement incommodé par la chaleur. Sa morphologie l’empêche en effet de ventiler suffisamment. Ces races sont d’ailleurs très sujettes aux coups de chaleur.

Pour aider votre animal à traverser au mieux la période estivale, commencez par adapter vos horaires. Les sorties tôt le matin ou tard le soir sont ­préférables pour les balades. Evitez tout effort soutenu (course, vélo, etc.) et optez pour une sortie baignade au bord de l’eau. Durant la journée, offrez-lui un lieu à l’ombre et bien aéré. Parfois, il fait plus frais dans la maison qu’à l’extérieur! Il appréciera, par exemple, de s’allonger sur le carrelage. Vous pouvez aussi enclencher un ventilateur, utiliser un vaporisateur ou disposer une bouteille d’eau congelée emballée dans un linge. Vos animaux iront se coucher contre si la chaleur les incommode.

Jamais seul dans la voiture

Changez l’eau deux fois par jour et proposez régulièrement à boire à votre animal durant les balades ou déplacements. Enfin, méfiez-vous des voitures. En plein soleil, la température à l’intérieur peut devenir très vite insupportable. Avant d’y effectuer un trajet, ouvrez grand les fenêtres ou allumez la climatisation. Et n’y laissez jamais votre chien seul, même pour un court instant!

En dépit de toutes vos précautions, votre animal pourrait être victime d’un coup de chaleur s’il présente les symptômes suivants: température supérieure à 40 °C, halètement excessif, muqueuses rouge foncé à bleutées, altération de l’état de conscience ou signes neurologiques (pertes d’équilibre, convulsions). Dans ce cas, il est urgent de le rafraîchir en le douchant avec une eau tempérée (20 °C) et en le plaçant à un endroit frais et bien ventilé.

Même si son état s’améliore, il est vital de le conduire rapidement chez un vétérinaire car le coup de chaleur peut avoir des répercussions sur de nombreux organes, jusqu’à plusieurs jours après l’événement. Le vétérinaire continuera de monitorer la température, tout en administrant des fluides intraveineux et en surveillant les éventuelles lésions aux organes. Le pronostic est généralement favorable si l’animal est pris en charge rapidement.

Vos données