X

Recherches fréquentes

CONSEILS
COUPLE

Notre amie a un nouvel ami

Nous sommes un petit groupe très uni et l’une d’entre nous vient de rencontrer quelqu’un. Mais c’est un triste sire et nous pensons qu’il l’empêche de nous voir… Que faire?

PHOTO
Frédéric Michaud
25 novembre 2019

Nous sommes cinq amies d’enfance, quinquagénaires, qui formons un groupe très uni. On s’est rencontrées à l’école secondaire et, ensemble, on a traversé bien des péripéties de la vie. Récemment, l’une d’entre nous a rencontré un nouveau compagnon et, franchement, on ne le supporte pas. C’est un triste sire et notre amie vient de moins en moins à nos réunions. On le soupçonne de le lui interdire. Que faire? Gabrielle

Quelle belle chose que votre amitié entre copines dure depuis si longtemps. Il est également réjouissant que votre amie ait rencontré un nouveau compagnon, à plus de 50 ans, ce qui est statistiquement aussi peu probable que la rencontre entre un ours polaire et un pingouin vivant en liberté. Vous supposez que le nouvel ami de votre amie trouve vos réunions stupides et qu’il lui interdit de fréquenter sa bande de copines…

Faites le point avec votre amie. Mais pas avec toute la bande! Qu’une «déléguée» soit chargée d’éclaircir le mystère avec tact. Sinon vous courez le risque de mettre votre amie dos au mur, ce qui est peu propice à la discussion.

Et si vous invitiez ce nouveau venu?

Un vieux dicton populaire nous dit: «Si tu ne parviens pas à vaincre ton ennemi, fais-en ton ami».

Et si vous examiniez le bonhomme d’un peu plus près? Par exemple, en ouvrant l’une de vos soirées entre amies aux conjoints?

Peut-être ce nouveau partenaire si louche se révélera-t-il différent et même digne d’être intégré dans votre cercle d’amis élargi. Si tel n’est pas le cas, modérez vos critiques à son égard, pour éviter qu’il ne devienne le centre de vos préoccupations.

Même en admettant qu’il soit idiot, c’est le droit de votre amie de sortir avec un crétin, si tel est son bon plaisir. Laissez-la agir à sa guise. Elle n’a pas besoin de tutrices.

«Vivre et laisser vivre»

Et si cet homme devient le sujet de médisance favori de votre bande, passez à autre chose. Ça ne vous empêchera pas de dire à votre amie ce que vous pensez, mais ne dépassez pas les bornes et suivez la devise: «Vivre et laisser vivre».

Plus vous attaquerez cet homme, plus votre amie devra le défendre. En agissant ainsi, vous risquez de perdre une membre précieuse de votre groupe. Ce serait dommage qu’une place se libère dans votre bande si soudée, non?

Bon vent et vive les amitiés féminines au long cours!