Le rencontrer avec… application | Coopération
X

Recherches fréquentes

Le rencontrer avec… application

Je suis très prise par mon travail d’enseignante et ne rencontre guère de potentiels partenaires. Et ce qu’on dit de Tinder et des rencontres en ligne peut être terrible. Qu’en penser?

PHOTO
illustration Frédéric Michaud  DR
14 décembre 2020

Anikó Donáth

Actrice, auteure, maman célibataire et chroniqueuse polyvalente

 

J’ai 52 ans, je suis divorcée et me consacre entièrement à mon métier d’enseignante d’allemand, qui est très gratifiant. Cependant, ma profession ne me permet de rencontrer principalement que des femmes ou des hommes mariés. Jusqu’ici, je n’ai jamais eu le courage de chercher un partenaire au moyen d’une application. Il faut dire qu’on entend des histoires terribles, particulièrement à propos de Tinder. Pendant le premier confinement, j’ai caressé l’idée d’essayer quand même. Je me demande toutefois si chercher mon bonheur en ligne ne fait pas de moi un «lot de consolation»? J’attends votre réponse avec impatience. Fabienne K.

​J’ai une bonne nouvelle pour vous, les rencontres en ligne connaissent un essor important à cause de la pandémie de coronavirus. Vous ne seriez donc vraiment pas la seule, et encore moins un lot de consolation. L’application de Tinder, tant décriée à ses débuts, est même devenue un must pour les célibataires entre 25 et 65 ans. Pour les plus anciens d’entre nous qui, comme mes parents, sont mariés de longue date, Wikipedia indique que «Tinder est une application commerciale de réseautage social pour supports mobiles destinée à favoriser les rencontres entre personnes situées dans un environnement proche.» Pourquoi se priver d’une possible rencontre depuis son canapé? C’est parti!

La vidéo, pour rester à distance

Voici quelques conseils pour débutants honteux: comme Tinder possède une nouvelle fonction vidéo, restez chez vous et utilisez la caméra!

Attention aux apparences séduisantes, véritable attrape-mouche du Net, car elles sont trompeuses et dangereuses. Même si en direct l’homme de la photo ressemble toujours beaucoup à James Dean, il pourrait pourtant être un interlocuteur très énervant, par exemple. Ou alors, lors d’un chat vidéo, le sympathique Valaisan en veste de cuir et crinière bouclée vous apparaîtra chauve avec 20 kilos de plus et vous demandera au bout de trois minutes de lui révéler votre secret le plus honteux.

La vidéo vous permet donc de faire connaissance en bénéficiant de la distance sociale. Un peu comme à l’époque où l’on gardait ses distances longtemps avant de coucher ensemble. Peut-être que 2020 sera l’année des relations stables selon l’adage «distance et longs débuts font braise qui dure».

Coups de foudre à la Brassens

Quelle drôle d’époque tout de même! Qui aurait cru que Tinder supplanterait Brassens et ses bancs publics? Comme chez Brassens, on trouve avec Tinder des coups de foudre comme des désillusions, mais aussi de merveilleuses histoires qui font chaud au cœur. Le coronavirus est le roi des excuses! Sautez sur l’occasion!