X

Recherches fréquentes

Famille

Dysorthographie, dyslexie…

Isabel Pérez, conseillère pédagogique, répond à vos questions.

TEXTE
23 juillet 2018

Notre enfant, qui va entrer à l'école secondaire, a de plus en plus de problèmes en français écrit. Comment l'aider?

«Notre fille entrera à l'école secondaire en août. Nous avons vu son enseignante en juin qui constate que notre enfant a beaucoup de difficultés en orthographe, un constat que nous partageons depuis longtemps… Nous nous interrogeons pour la rentrée et hésitons à prendre rendez-vous avec un(e) spécialiste. Il y a quelques années, nous avions déjà fait appel à une logopédiste qui nous avait dit que notre fille avait certes des difficultés mais qu'elle restait dans la moyenne. Elle n'avait pas estimé qu'un suivi était nécessaire. Il semble pourtant que plus les années passent plus cela devient dur pour elle.»

Vous décrivez une situation qui fait songer à un trouble de l'apprentissage qui émerge sur le tard. Il arrive que de jeunes écoliers aient un trouble comme la dyslexie ou la dysorthographie par exemple, mais qu'il soit léger et n'ait que peu de répercussions sur les résultats scolaires. On parle parfois de «trouble compensé». Mais, quand la matière devient plus complexe, le trouble persiste – celui-ci persistera d'ailleurs à l'âge adulte – et devient plus visible ou évident. Nombre de parents et de professionnels culpabilisent parfois de ne pas avoir «pris les choses en mains» plus tôt.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Long délai chez le logopédiste

Vous vous souciez de la scolarité et du bien-être de votre fille, vous restez attentifs à son évolution et cherchez des solutions, bravo! Au vu des constats partagés par l'école et la famille, autant peut-être poursuivre votre démarche et consulter à nouveau un(e) logopédiste, par le biais de l'école ou contacter une spécialiste privée. Hélas, souvent, le délai d'attente est de trois à six mois, l'été est peut-être l'occasion de prendre des contacts.

Un bilan pour mieux comprendre

Un bilan permet à tous – l'école, vous et votre fille – de mieux comprendre sa situation et de déterminer si un suivi logopédique se révèle désormais nécessaire ou si un trouble de l'apprentissage est exclu. Dans ce cas, vous pourrez l'aider par d'autres moyens: mettre en place un appui spécifique en français ou l'inviter à rédiger de courts textes et lui apprendre à se corriger de manière systématique.

A petites doses, déjà cet été

Par exemple, elle écrit quelques phrases régulièrement cet été et vérifie d'abord la conjugaison, puis les accords, ensuite les accents, etc. Procéder ainsi est moins fastidieux et permet de se concentrer sur une seule difficulté à la fois. Les élèves ayant un trouble de l'apprentissage peinent souvent à maintenir leur concentration et à la focaliser sur un élément à la fois. Mais évitez les dictées estivales qui risquent de voiler vos moments ensoleillés!

-

Notre pédagogue vous répond

Vous êtes parents et vous vous posez des questions sur l'attitude ou le comportement de votre enfant, que ce soit à l'école, à la maison, durant ses loisirs, avec ses camarades? Vous aimeriez avoir l'avis ou le conseil d'une spécialiste? Envoyez-nous vos questions! Notre spécialiste Isabel Pérez, conseillère en pédagogie, répond aux questions des lecteurs de «Coopération» dans sa chronique. Vous pouvez nous les faire parvenir directement grâce au lien ci-dessous.

La pédagogue répond à vos questions

_