X

Recherches fréquentes

Famille

Faut-il l'obliger à s'asseoir devant?

Isabel Pérez, conseillère pédagogique, répond à vos questions.

17 août 2018

Mon ado prend sa scolarité à la légère et se fait oublier au fond de la classe. Comment réagir et le faire changer d'attitude?

J'ai la garde de mon fils de 15 ans qui entame sa dernière année d'école. Je trouve qu'il prend sa scolarité à la légère. D'ailleurs, il a failli échouer en juin. Chaque rentrée, j'ai l'impression que son seul but est de retrouver ses amis. Ses enseignants ont relevé que c'est un élève qui ne pose aucun problème disciplinaire en classe, mais qu'il est passif, se faisant volontiers oublier au fond de la salle. Devrais-je l'obliger à choisir de se mettre devant,ne serait-ce que pour qu'il ait plus de chances d'écouter en classe? Son père dit qu'il était comme notre fils à son âge et qu'il faut le laisser tranquille. Je ne sais pas comment agir.

Difficile en effet de contraindre un grand adolescent de s'installer à la place de l'élève modèle, ou du cancre que les enseignants déplacent parfois devant eux, pour les avoir à l'œil. Plus que la place que votre fils occupe dans la classe, il serait judicieux de l'aider à prendre conscience de la place qu'occupe la scolarité dans sa vie d'adolescent et, immanquablement, dans sa future vie d'adulte. Sans doute l'avez-vous déjà fait en dialoguant avec lui. Votre fils grandit et il a l'âge de faire des stages professionnels. C'est un grand avantage puisqu'à cette occasion il entendra certainement le discours d'autres adultes qui lui diront l'importance que revêtent actuellement les diplômes. Il se rendra compte aussi des horaires qui diffèrent entre école et vie professionnelle, et aura peut-être envie de rester au fond de la classe, non pas pour y être au chaud, mais pour savoir que cela lui permettra plus facilement d'accéder à un maximum de métiers. Les points de vue venant d'autres adultes ont souvent plus de poids sur les jeunes que ceux communiqués par les parents.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Proposez-lui des pistes

Vous pouvez aussi lui donner des pistes pour qu'il parvienne à maintenir une attention plus soutenue en classe. Proposez-lui de prendre des notes, de mettre des images sur le discours des enseignants. Qu'il essaie aussi de garder un contact visuel avec ces derniers et encouragez-le à apprendre à constater les moments où il décroche. Incitez-le à faire équipe avec un ou deux camarades; chacun prend des notes, puis celles-ci sont partagées et échangées. Invitez-le à poser quelques questions par semaine à ses enseignants.

Communiquer de la même manière

Si son père et vous-même parveniez à vous entendre sur des exigences communes vis-à-vis de la scolarité de votre fils, à les communiquer à ce dernier, et à vérifier qu'elles seront respectées, cela permettrait aussi certainement à votre ado de se situer plus clairement. A vous, parents, et à votre fils, bonne scolaire, qui sera aussi une étape symbolique pour votre adolescent.

Notre pédagogue vous répond

Vous êtes parents et vous vous posez des questions sur l'attitude ou le comportement de votre enfant, que ce soit à l'école, à la maison, durant ses loisirs, avec ses camarades? Vous aimeriez avoir l'avis ou le conseil d'une spécialiste? Envoyez-nous vos questions! Notre spécialiste Isabel Pérez, conseillère en pédagogie, répond aux questions des lecteurs de «Coopération» dans sa chronique. Vous pouvez nous les faire parvenir directement grâce au lien ci-dessous.

La pédagogue répond à vos questions

_