X

Recherches fréquentes

Famille

Un smartphone, à quel âge?

Isabel Pérez, conseillère pédagogique, répond à vos questions.

TEXTE
26 février 2018

«Mon fils (10 ans) prétend que tous ses camarades de classe ont un smartphone. Quand est-il sensé et raisonnable d'en acheter un à son enfant?» Mathilde P.


Le problème posé par le smartphone est surtout l'accès à Internet, donc aux réseaux sociaux et aux sites qui ne sont pas destinés aux enfants. A 10 ans, je ne trouve pas que la maturité soit suffisante pour appréhender seul ce que l'on trouve sur Internet. Des études relèvent que l'âge moyen d'acquisition du premier smartphone ne cesse de baisser, pour atteindre désormais en France l'âge de… 10,3 ans.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Des émotions à contrôler

Néanmoins, à 10 ans un enfant me paraît vraiment trop jeune pour gérer, non pas un téléphone, mais un outil d'informations et d'échanges.

Beaucoup d'écoliers arrivent en classe ou reviennent à la maison chargés émotionnellement en raison de messages échangés via par exemple Whatsapp, d'insultes reçues et de conflits qui émergent par l'intermédiaire de tels services. Quand on sait l'importance que revêt à ces âges la relation aux pairs, il me semble indispensable de mettre des garde-fous. Aussi, ne négligeons pas le fait que les pré-ados et ados sont souvent encore bien plus à l'aise que leurs aînés avec les outils informatiques, et sont au fait des dernières nouveautés sur la Toile. Du moins pour celles qui intéressent nos têtes blondes. Les parents doivent donc se mettre à jour… pour rester dans la course, informer et installer des contrôles parentaux.

Une décision à peser

En famille, il faut clarifier ces aspects. Pourquoi votre fiston souhaite-t-il un smartphone? Quel usage va-t-il en faire? Veut-il avoir accès à Internet, aux réseaux sociaux? Est-il conscient qu'il aura la responsabilité de prendre soin de l'appareil, de garder un œil dessus pour ne pas se le faire voler ou le perdre? Se rend-il compte du coût de cet investissement? Quels sont les camarades qui ont un smartphone? Se fait-il disputer parce qu'il n'en a pas? Comment communiquer différemment avec lesdits camarades? De votre côté, êtes-vous prêts à investir de l'énergie pour instaurer des règles; pas de smartphone le soir, ni pendant les devoirs? En fonction de vos valeurs, des raisons de l'insistance de votre enfant, et de la connaissance que vous avez de lui, c'est une décision qui vous revient... même s'il est très difficile de faire un choix autre que celui de la majorité.

Refuser le téléphone portable à son enfant c'est aussi malheureusement prendre le risque de le voir être mis de côté par ses pairs.

-

Notre pédagogue vous répond

Vous êtes parents et vous vous posez des questions sur l'attitude ou le comportement de votre enfant, que ce soit à l'école, à la maison, durant ses loisirs, avec ses camarades? Vous aimeriez avoir l'avis ou le conseil d'une spécialiste? Envoyez-nous vos questions! Notre spécialiste Isabel Pérez, conseillère en pédagogie, répond aux questions des lecteurs de «Coopération» dans sa chronique. Vous pouvez nous les faire parvenir directement grâce au lien ci-dessous.

La pédagogue répond à vos questions

_