X

Recherches fréquentes

Des paroles aux actes

Visite de coopérateurs Max Havelaar

Commerce équitable En Amérique latine, des bananes sont cultivées pour Coop dans trois coopératives. Leurs représentants sont venus en Suisse observer le processus de distribution.

TEXTE
PHOTO
Heiner H. Schmitt, DR
08 mai 2017

Emin Selami, de la mûrisserie de bananes Coop, explique à Florentina Beita (à gauche) et Fabiola del Rosario (en rouge), le processus de maturation.


Article

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Une vie changée

Florentina Beita se réjouit aussi des bonnes relations entre producteur et distributeur. À 53 ans, cela fait près de trente ans qu'elle travaille pour la coopérative Coobana à Panama. Elle explique: «Avant, nous étions à la merci des grandes entreprises et de leurs contrats inéquitables.» Cette femme chaleureuse est devenue membre de la direction de la coopérative après avoir été assistante de récolte. «En 2007, nous étions au bord de la faillite. Notre dernière chance était de passer au commerce équitable», raconte-t-elle. Depuis lors, la coopérative détenue par 235 cultivatrices et cultivateurs a bien prospéré. «Des maisons en pierre ont remplacé nos baraques en tôle. Grâce aux soins médicaux, nos enfants ne meurent plus à la naissance. Nous avons accès à de nombreuses possibilités de formation continue et pouvons envoyer nos enfants à l'école secondaire, voire à l'université, ajoute-t-elle. Ce serait impossible sans Coop qui nous achète une quantité garantie de bananes à prix fixe et verse une prime de commerce équitable.»

Processus de maturation

C'est dans la mûrisserie de bananes de Coop, à Kaiseraugst (AG), que les représentants des coopératives observent de quelle manière les fruits stockés dans des chambres de maturation de la taille d'un garage sortent de leur «hibernation». Durant le transport, les bananes ont été entreposées à basse température dans un lieu à l'oxygène réduit. Grâce à l'éthylène, un gaz également présent dans la nature, elles sont doucement «réveillées» et en une semaine à peine, elles deviennent de beaux fruits parés d'une robe dorée. Et Fabiola del Rosario est sous le charme: «Finalement, je pense que les Européens sont vraiment fous car, chez nous, impossible pour les bananes de mûrir aussi rapidement.»

Ventes chez Coop de 1997 à 2016

Bananes Fairtrade, inclus baby bananes, bananes bio, bananes plantains. Source Max Havelaar/Coop

Acte N° 162

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/162 Toutes les paroles aux actes