X

Recherches fréquentes

ACTUEL
DES PAROLES AUX ACTES

«Je veux saisir ma chance»

Yusuf Abdirahman est arrivé en Suisse il y a environ deux ans et demi. Depuis l’été dernier, ce réfugié somalien de 21 ans effectue chez Coop un préapprentissage d’intégration. Un candidat modèle selon son superviseur.

PHOTO
Salvatore Vinci
12 février 2019

«Monsieur Abdirahman est prié de se présenter au kiosque», annoncent les haut-parleurs de l’hypermarché Coop Sihlcity de Zurich, à 9 heures pile ce matin-là. A peine le message a-t-il été diffusé que l’intéressé se tient déjà au point de rendez-vous. Timide d’abord, ce jeune Somalien de 21 ans s’ouvre progressivement au fil de l’entretien. Lorsqu’on lui demande depuis quand il est en Suisse, il répond sans hésiter: «Deux ans et sept mois», prouvant qu’il a déjà bien appris l’allemand. «Je comprends même le suisse-allemand», ajoute-t-il fièrement.

Remo Arnold (38 ans) est lui aussi impressionné par le jeune homme. Coordinateur de la formation professionnelle à l’échelle nationale chez Coop, il est notamment responsable de placer des réfugiés en préapprentissage d’intégration (PAI). «Le parcours de Yusuf Abdirahman est la preuve que ce programme de passerelle progresse bien», souligne-t-il. L’objectif premier du projet est d’aider les réfugiés à intégrer le marché du travail.

En plus d'avoir convaincu son superviseur Remo Arnold, Yusuf Abdirahman est également très populaire auprès des autres employés et des clients.

Des personnes motivées

Le programme pilote de la Confédération a été lancé en août 2018 et est prévu sur quatre ans. «Le préapprentissage d’intégration doit préparer les réfugiés reconnus et les personnes admises à titre provisoire à suivre un apprentissage», indique le communiqué de presse du Secrétariat d’Etat aux migrations, publié en mai 2018.

Coop participe au projet depuis ses débuts et offre ainsi à des personnes comme Yusuf Abdirahman la possibilité de suivre un préapprentissage d’intégration dans le domaine du commerce de détail et de la logistique. Remo Arnold est convaincu du bien-fondé du programme. «Je ne peux en dire que du bien», déclare le coordinateur. Les gérants des succursales Coop qui proposent de telles places lui ont également tous donné des retours positifs.

Remo Arnold s’enthousiasme littéralement: «Les réfugiés sont incroyablement motivés. On peut lire sur leur visage qu’ils sont heureux de pouvoir travailler.» Son protégé, Yusuf Abdirahman, confirme ses dires: «Je suis très content que Coop m’offre cette chance, je veux absolument la saisir.» Comme il le raconte, la vie n’est pas facile dans son pays. D’où son départ pour la Suisse. Le jeune réfugié préfère ne pas entrer dans les détails et ses yeux, d’habitude si pétillants, s’assombrissent l’espace d’un instant. Mais finalement, il s’exclame: «Je suis simplement heureux de pouvoir être ici.» Certes, il a aussi eu quelques difficultés en Suisse. «Mais rien de grave», relativise le Somalien. «C’est surtout la ponctualité suisse qui m’a déconcerté au début.» Dans son pays d’origine, les coutumes sont très différentes. «On se donne rendez-vous un jour précis... mais sans indiquer l’heure.»

Le meilleur de la classe

Le jeune homme a toutefois rapidement appris à maîtriser l’art de la ponctualité. Pour le reste, l’intégration s’est déroulée sans accroc. A l’école qu’il suit en parallèle, il est le meilleur de la classe avec 5,5 de moyenne. Obtenir un vrai poste d’apprentissage chez Coop par la suite le comblerait de bonheur.

Comme s’il n’avait attendu que ce moment, Remo Arnold reprend la parole. C’est encore un secret, mais... «Bien sûr que nous allons vous garder», annonce-t-il à Yusuf Abdirahman, qui en reste bouche bée.

Diversité et succès

Coop offre un large choix d’apprentissages

Acte n° 112

Perspectives professionnelles
Le deuxième plus grand employeur d’apprentis de Suisse. Qui dit grande entreprise, dit également grande responsabilité vis-à-vis de la société et des collaborateurs. Coop est le deuxième plus grand employeur d’apprentis de Suisse: elle propose 3505 places d’apprentissage dans 31 professions.Autres informations ici: www.des-paroles-aux-actes.ch/112