X

Recherches fréquentes

DES PAROLES AUX ACTES

Bourgeon bio sans compromis

PHOTO
Martin Graf | Shutterstock
01 octobre 2019

Le label bio assure aussi la qualité et la durabilité des produits importés, comme les mangues d'Espagne.

Comparées aux directives pour l’agriculture biologique en vigueur dans l’Union européenne, celles de Bio Suisse sont bien plus exigeantes. Voyez la création de surfaces dédiées à la biodiversité, la gestion efficace de l’eau ou encore les standards sociaux. En outre, Bio Suisse n’attribue en principe son label pas à un produit seul, mais exige la conversion de toute l’exploitation à la production biologique.

Bio Suisse impose aussi des restrictions aux importations, bannissant par exemple les produits transportés par avion en Suisse. La fédération s’assure en outre que l’importation ne concerne que des produits qui ne sont pas disponibles sur le marché indigène, ou en quantités insuffisantes. Si la récolte de pommes de terre a été mauvaise, Bio Suisse peut alors délivrer une autorisation d’importation individuelle.

Quant aux produits de la terre qui ne poussent pas chez nous, comme les avocats ou les mangues, ils ne peuvent être importés et vendus comme produit Coop Naturaplan avec le label bio que s’ils respectent les directives. Bio Suisse collabore avec 113 sociétés de contrôle accréditées dans 60 pays. 

Acte n°111

Principal marché bio de Suisse
En 1993, nous avons lancé avec Natura­plan la première marque bio du commerce de détail suisse. Aujourd’hui, la part du bio dans le commerce de détail suisse est environ 10%; chez nous, elle dépasse déjà les 13%!Autres informations ici: www.des-paroles-aux-actes.ch/111